You are here

Accréditation Nadcap renouvelée pour le Cetim

News International-French

25 Jan 2012

Le Cetim, Institut technologique de mécanique, vient de renouveler son accréditation NADCAP suite à un audit en décembre 2011. Trois  nouveaux essais sur les composites viennent d’être accrédités : les essais de cisaillement, l’analyse enthalpique différentielle et l’analyse spectrophotométrique infra rouge à transformée de Fourier. Avec ce renouvellement obtenu sans aucune non-conformité, le Cetim conforte la qualité de ses prestations aéronautiques en élargissant son champ d'accréditation.

Ce renouvellement d’accréditation Nadcap (National Aerospace and Defense Contractors Accreditation Program) qui concerne les laboratoires d’essais à Nantes, est une reconnaissance importante pour le secteur aéronautique. Le Cetim est ainsi accrédité en tant que laboratoire d’essais mécaniques et physicochimiques pour les matériaux composites. La demande en essais est en effet croissante : les composites prennent de plus en plus d’importance dans la construction aéronautique ; ils contribuent à l’allègement des structures et permettent ainsi une plus grande efficacité énergétique et une réduction des émissions polluantes.

 

L’accréditation complète celle déjà obtenue pour les essais concernant les matériaux métalliques : le Cetim dispose à présent d’une offre complète d’essais certifiée Nadcap pour le monde aéronautique, et renforce ses positions et la croissance de son activité avec ses partenaires pour le compte des sociétés des groupes EADS et SAFRAN notamment.


Les industriels pourront désormais solliciter le Cetim pour trois nouveaux essais très demandés dans le monde de l’aéronautique :

•    Les essais de cisaillement : essais mécaniques spécifiques aux matériaux composites, ils permettent de définir les caractéristiques en cisaillement des stratifiés.

Essai de cisaillement en flexion 3 points (essai SBS Short Beam Shear)

 


•    L’analyse enthalpique différentielle : cette analyse physico chimique permet de déterminer les températures de transition des polymères – point de fusion, transition vitreuse - et de déterminer l’état de polymérisation ou de cristallisation des polymères : résines thermodurcissables et thermoplastiques.