You are here

Antoine Gloria lauréat du conseil européen de la recherche

News International-French

14 Nov 2013

Le chercheur a reçu la bourse Starting Grant du conseil européen de la recherche pour ses travaux visant à améliorer la simulation du comportement des matériaux composites.

Pour Antoine Gloria, mettre les mathématiques au service des sciences physique est plus qu’une passion : une vocation. Ses travaux dans le domaine des matériaux composites, portés conjointement par l’Université Libre de Bruxelles (ULB) et Inria Lille, lui ont valu de recevoir en 2013 la bourse Starting Grant du conseil européen de la recherche (European Research Council, ERC).

Le projet qu'il a présenté à l'ERC, baptisé QUANTHOM est une méthode quantitative en homogénéisation stochastique, visant à développer des outils mathématiques permettant de rendre plus réaliste les modélisations des matériaux composites, notamment lorsqu’ils sont soumis à des déformations physiques (étirement, compression, cisaillement…). Dans un premier temps, il s’intéresse à leur comportement au niveau microscopique pour pouvoir établir des lois mathématiques les décrivant au niveau macroscopique. Ce changement d’échelle est nommé principe de l’homogénéisation. Les matériaux sont composés de motifs microscopiques qui se répètent de façon aléatoire (ou « stochastique »). Ils sont naturellement plus complexes à modéliser que ceux dont les motifs sont identiques. Pour y parvenir, le chercheur va s'appuyer sur la théorie des probabilités, la physique statistique et sur l’analyse des équations aux dérivées partielles : une combinaison qui devrait donner des résultats novateurs.

Ce projet ne sera pas uniquement théorique : l'étude portera également sur l’élasticité non linéaire du caoutchouc. De plus, Antoine Gloria s'attaquera aussi à des problématiques de changement d’échelle à des niveaux d’observation plus vastes, comme par exemple l’extraction du pétrole en fonction de l’environnement géologique.

Au delà de la fierté d’avoir été récompensé, cette bourse va permettre à Antoine Gloria de financer un projet bilocalisé à l’ULB et à Inria Lille, incluant QUANTHOM, mais portant sur des problématiques plus vastes dans le domaine des méthodes mathématiques pour la physique. Pour ça il va pouvoir s’appuyer sur quatre post-doctorants et un ingénieur pendant deux ans. Le chercheur dit également souhaiter accueillir un invité par mois, pendant une semaine, à Lille ou à Bruxelles, pour créer un centre d’expertise dans ces thématiques et bénéficier d’un regard neuf sur leurs travaux.

Plus d'informations: www.inria.fr