You are here

Développement d'un agrocomposite en jute au Bangladesh

News International-French

13 Nov 2014

Gold of Bengal travaille au Bangladesh  sur le développement d'un nouveau matériau : un agrocomposite renforcé en fibres naturelles de jute à fort potentiel d'impact écologique, économique et social.

Ecologie
Ce matériau est d'abord intéressant car il peut remplacer complètement ou partiellement les fibres habituellement utilisées dans les composites, notamment la fibre de verre. Le Bangladesh se tourne de plus en plus vers les composites à base de fibre de verre (90t de fibre de verre sont utilisées chaque mois pour le bâtiment, la construction navale, le secteur des transports, etc.). Ce matériau est cher et polluant alors qu'une alternative naturelle et locale est pourtant disponible : le jute.

La fibre de verre emet 140 tonnes equivalent CO2 à la production alors que le jute absorbe du CO2 durant sa croissance.

Economie et société
Ce nouveau matériau réprésente un espoir de redynamisation pour l'industrie de jute au Bangaldesh. Le jute est une plante qui pousse abondamment dans la région du Bengale et donne une fibre légère, résistante et bon marché. Historiquement utilisée pour la confection de sacs et cordes, cette ressource fit lontemps la fierté du pays mais est aujourd'hui en déclin face à la concurrence des matières plastiques et faute de modernisation et diversification des produits.

Du cultivateur à l'usine, L'industrie du jute continue d'impliquer plus de 40 millions de personnes dans la région du Bengale.

Recherche
Gold of Bengal étudie tous les aspects du développement de cette innovation en conduisant de la Recherche et Développement sur le matériau et son impact écologique, la chaîne de production associée et l'impact économique et social de son développement. Le transfert de technologie et la communication visent à accélérer le développement de cette innovation afin de bénéficier à la population locale.

Transfert de technologie
L'association accompagne son partenaire industriel (Jute Mills) pour une autonomisation de la production.

Elle met également en place des projets pilotes pour ouvrir le marché : fabrication de pirogues et carrosserie de voiture à Madagascar, objets de décoration en Thaïlande, mobilier et bateaux semi-rigides au Sri Lanka, pinasses en Fance, etc...

A plus long terme, l'objectif est d'accompagner le développement d'une entreprise sociale de production et commercialisation de tissu technique de jute au bénéfice du Bangladesh et de tous les acteurs de la chaîne.

De nouvelles collaborations:

  • Une mission pour un industriel français qui consiste à étudier la faisabilité de ses produits en agrocomposite de jute
  • Une mission pour créer des prototypes de rescue-board (planche de sauvetage pour secouriste) en agrocomposite de jute pour la RNLI (Royal National Lifeboat Institute). L'objectif est de voir si cet objet, essentiel pour les secouristes, peut être produit localement plutôt qu'être fait en fibre de verre et importé à prix fort.
  • Le développement d'un partenariat avec un industriel local pour la création d'une entité de production de tissu technique de jute à Faridpur. Faridpur est la région où l'on trouve la meilleure qualité de jute du Bangladesh.

Plus d'informations: www.goldofbengal.com