You are here

Des bijoux fabriqués à partir de morceaux recyclés de voiliers

News International-French

31 Aug 2020

Karbon est une marque de bijoux Made in France. Les créations sont issues du recyclage du carbone des voiliers de course au large. Le carbone est travaillé à la main pour offrir des pièces uniques et intemporelles.

Des bijoux fabriqués à partir de morceaux recyclés de voiliers
De la fibre au bijou
Karbon est née de passions, celles des océans, des voyages, de la création.

Des sources d’inspirations multiples au service de collections de qualité, au design exclusif. Tout commence par une idée, un dessin, en Bretagne, dans le Finistère, où chaque pièce est soigneusement conçue à la main dans le respect d’un savoir faire artisanal que Jolan, son créateur, développe depuis plusieurs années au sein de son atelier.

Les matières premières sont soigneusement sélectionnées et de très belle qualité. Soucieux de l’environnement et proche de la mer, Karbon réemploi un matériau essentiellement issu de voiliers de course au large, une matière à laquelle il offre une seconde vie pour proposer, chaque jour, des bijoux élégants, intemporels, modernes, haut de gamme et Made in France.

Des bijoux fabriqués à partir de morceaux recyclés de voiliers
Une fibre à la pointe de la technologie, 100 % recyclée
Sensible au réemploi, c’est au sein de chantiers navals bretons tournés vers la construction de voiliers de course au large que Jolan Trécherel, fondateur et designer de la marque Karbon a eu l’idée de puiser cette matière inutilisée pour en faire des bijoux recyclés uniques et entièrement faits à la main.

Une collection pour la protection des océans
Avec Malizia II, Boris Herrmann affiche ses ambitions pour le Vendée Globe 2020 et deviendra le premier allemand à participer à cette course mythique. Boris est un marin professionnel et a déjà parcouru trois tours du monde dont un non-stop. Au cours des dernières années, le skipper a été impliqué dans plusieurs records du monde.

Malizia est une équipe de courses au large mais également une équipe composée de skippers, de scientifiques, d’une équipe technique et commerciale pour le bateau, d’enseignants, d’océanographes, de consultants et aussi d’explorateurs. 

Boris est passionné par la voile et l’océan, et avec l’aide de son équipe, il a développé l’Ocean Challenge. Il souhaite ainsi pouvoir partager avec le public la fascination, la beauté et la liberté de la voile océanique qu’il a eu le privilège de vivre en mer.

Malizia se lance dans une aventure passionnante avec l’Ocean Challenge. Chacun a son propre défi océanique, mais la mission est de promouvoir les sciences océaniques, la protection et l’éducation dans le monde entier tout en inspirant la prochaine génération avec des aventures de voile. Ceci est particulièrement important pour Pierre et Boris et pour atteindre cet objectif, l’équipe cible deux domaines clés, la science et l’éducation.

Des bijoux fabriqués à partir de morceaux recyclés de voiliers

Conscient de l’engagement de Boris Herrmann et son équipe envers l’environnement et la protection des océans, Karbon a rencontré l’équipe Malizia au Boot de Dusseldorf fin 2019. Les deux parties ont pu aborder les premiers points de ce partenariat. Le point fort de cette collaboration est la transformation du carbone recyclé provenant de l’Imoca Malizia II. Une partie du carbone utilisé par l’équipe technique pour la construction et l’optimisation du bateau est destiné à être jeté à la poubelle. Karbon travaille ces pièces inutilisables et les sublime pour leur offrir une seconde vie. La marque de bijoux et le port d’attache technique de Malizia II étant en Bretagne, une économie locale et circulaire est ainsi créée.

Proche de la mer et soucieux de l’environnement, le créateur de Karbon s’engage donc auprès de Boris Hermann à verser 20% des recettes liées aux ventes de la collection. Cette somme servira à développer l’association de protection des océans #MyOceanChallenge, continuer les études scientifiques et sensibiliser les plus jeunes.

Des bijoux fabriqués à partir de morceaux recyclés de voiliers