You are here

Des couteaux fabriqués à partir de chutes de fibre de carbone

News International-French

27 Sep 2018

En partenariat avec le designer Christophe Guérin, le chef cuisinier Julien Duboué et des couteliers de Thiers, ReUse Composites Innovation lance une ligne de couteaux professionnels dont les manches sont en u-carbon, un matériau fabriqué à partir de chutes de fibre de carbone préimprégnée qui sont issues de la découpe de pièces d’aéronefs.

Des couteaux fabriqués à partir de chutes de fibre de carbone

Née dans l’aéronautique, la fibre de carbone recyclée par Gaspard Mallet se fait plus design. Tables, chaises et même couteaux en sont habillés.

Un peu plus d'un an après son installation dans la pépinière d'entreprises de la communauté de communes Entre Dore et Allier à Lezoux, sa société, ReUse Composites Innovation est passée à une nouvelle étape dans son développement. Celui en direction du grand public, par le design.

En décembre dernier, ReUse Composites Innovation a ainsi lancé sa propre marque, « Utopic ». Des objets du quotidien, désignés, qui trouvent une nouvelle vie à partir de chutes de fibre de carbone utilisée dans le domaine de l'aéronautique. Une fois recyclé via un process imaginé durant deux ans par le jeune ingénieur aéronautique structure, spécialisé dans les matériaux composites, ce « U-Carbon » est réutilisé, en B to B, dans la conception de drones, dans le domaine du nautisme, notamment en plaques utilisées sur un bateau de la Transat Jacques-Vabre mais également dans le design.

Avec la collaboration de Christophe Guérin, un designer lillois engagé dans le développement d'objets éco-conçus, cette part du B to C va désormais grandissante dans l'activité de l'entreprise, créée en août 2014. Tabourets, tables ou pendules ont ainsi pris corps, en fibre de carbone recyclée dont ReUse Composites Innovation utilise le côté esthétique : « Cette fibre en torsion, il n'y a qu'avec le carbone qu'on arrive à le faire », souligne le président, en désignant les pieds des tables réalisées à Lezoux. De même, toutes les chutes sont valorisées avec un effet marqueterie sur les plateaux.

À cela s'ajoutent aussi des couteaux, d'abord réalisés, pour leurs seuls manches, en sous-traitance, tels ces THIERS par Chambriard, ultralégers. Avant de finalement sauter le pas. En collaboration avec le chef Julien Duboué, passé par l'émission Top Chef, une série a vu le jour sous la marque « Utopic ». Des couteaux de table, d'office, à pain, disponibles sur le web, et qui ont investi les divers établissements du chef.


 

« Il ouvre également un nouveau concept dans un mois et demi. Une boulangerie qui fait aussi restaurant les soirs et dans lequel il travaille, au four à pain, différentes farines », décrit Gaspard Mallet.

Une alliance réussie entre une lame d'inspiration japonaise, réalisée par la Générale de découpage à La Monnerie-le-Montel et un manche, léger et ultrafin.

Et pour la suite, Gaspard Mallet ne manque pas d'idées, notamment en direction des avionneurs, dont il recycle la fibre de carbone.

Si Airbus par exemple ne peut réutiliser cette fibre pour ses avions, « j'aimerais qu'ils s'engagent un peu. Ils pourraient utiliser la notoriété de leur nom pour l'apposer sur des produits. Outre le recyclage, on a aussi des solutions pour trouver des débouchés élégants. Cela pourrait ramener de l'économie en Auvergne », estime Gaspard Mallet.

Le chef d'entreprise souhaite aussi investir les domaines de la mobilité par exemple, avec les vélos électriques, trottinettes soit en B to B soit en B to C.