You are here

Des dômes en composites fibres de lin pour les futures colonnes Morris

News International-French

18 Apr 2019

JCDecaux remporte le contrat des colonnes et mâts porte-affiches de la Ville de Paris. Conçus pour durer, ces mobiliers sont composés des matériaux les plus robustes tels que l’acier, l’aluminium et le verre, 100% recyclables ou valorisables. Le dôme des colonnes est fait en composite de fibre de lin, un matériau biosourcé, cultivé et produit en France, qui garantit une empreinte environnementale maîtrisée.

Des dômes en composites fibres de lin pour les futures colonnes Morris
JCDecaux, spécialiste de la communication extérieure, annonce avoir remporté le contrat de concession de services des colonnes et mâts porte-affiches de la Ville de Paris, pour une durée de 8 ans, à la suite d’une mise en concurrence. 

Le contrat porte sur la fourniture, la pose, l’entretien, la maintenance et l’exploitation de :

  • 550 colonnes : 305 colonnes lumineuses fixes, 100 colonnes lumineuses rotatives, 45 colonnes lumineuses fixes avec face déroulante et 100 « colonnes-colle » 
  • Et 700 mâts porte-affiches.

Ces mobiliers sont dédiés aux annonces de spectacles ou de manifestations culturelles pour les colonnes, et à l’affichage d’annonces de manifestations économiques, sociales, culturelles ou sportives pour les mâts porte-affiches. 

Intégralement neufs, ils seront déployés au cours du second semestre 2019 en remplacement des mobiliers actuels. 

 

La colonne Morris, huile sur toile réalisée par Jean Béraud (1885)
Un design respectueux de Paris
Véritables vecteurs de rayonnement de la vie culturelle et des différents événements dans la capitale, les colonnes et mâts porte-affiches sont indissociables de Paris. Tous les mobiliers ont été dessinés et conçus par les designers du bureau d’études de JCDecaux. 

Un modèle unique de colonne succèdera aux deux modèles qui coexistent actuellement (le modèle Davioud et le modèle dessiné par Jean-Michel Wilmotte). Cette création inédite se fonde sur des travaux réalisés avec un historien de l’architecture afin que la nouvelle colonne s’inscrive dans la continuité de la colonne historique : les Parisiens découvriront ainsi une colonne totalement nouvelle et à la fois résolument familière, avec sa silhouette élancée, ses ornements sobres et élégants, sa marquise hexagonale ornée de 6 mufles de lions, gardiens de la culture et de la liberté d’expression. Les colonnes de Paris conserveront leur couleur actuelle. 

Le mât porte-affiches a, quant à lui, été totalement réinventé pour magnifier la communication des événements culturels. Le mât au design élégant et épuré, avec son caisson d’affichage désormais positionné sur le côté du mât, permet de pavoiser les affiches et garantit une intégration harmonieuse dans tous les espaces parisiens. Sa couleur sobre, gris terre d’ombre, s’inscrit en cohérence avec le mobilier urbain parisien. Adapté à toutes les configurations de trottoir, il permet également d’améliorer les cheminements piétons. 

Paris, rue de Sèvres. Affiche pour le spectacle "Paris, mes amours" avec Joséphine Baker. Olympia, 1959. © Roger-Viollet
Des mobiliers évolutifs, durables et respectueux de l’environnement
Conçus pour durer, les colonnes et mâts porte-affiches sont composés des matériaux les plus robustes tels que l’acier, l’aluminium et le verre, 100% recyclables ou valorisables. Le dôme des colonnes est fait en composite de fibre de lin, un matériau biosourcé, cultivé et produit en France, qui garantit une empreinte environnementale maîtrisée. Paris est la première ville au monde à bénéficier de cette innovation majeure, écologique et durable, pour les toitures de ses colonnes.

Les nouveaux modèles de colonnes et mâts porte-affiches s’inscrivent pleinement dans le Plan Climat Air Energie de la Ville de Paris, avec, par exemple, pour les colonnes une réduction de 25% des consommations électriques entre le nouveau parc et le précédent. L’utilisation de tubes LED garantit le meilleur rapport efficacité énergétique/qualité d’éclairage. 100% des consommations électriques sont couvertes par de l’électricité d’origine renouvelable. Par ailleurs, l’entretien des colonnes et mâts est, et continuera, d’être réalisé avec de l’eau de pluie collectée par JCDecaux.

 

Une offre protectrice du spectacle vivant et du cinéma d’art et d’essai
Enfin, JCDecaux s’engage pour préserver la diversité de représentation des acteurs culturels, par le maintien d’une politique tarifaire préférentielle destinée aux théâtres, aux cirques, au cinéma d’art et d’essai et le maintien du tarif d’accès aux colonnes colle réservées aux théâtres. 

Jean-Charles Decaux, Président du Directoire et Co-Directeur Général de JCDecaux, a déclaré :

« Nous sommes très heureux d’avoir remporté le contrat des colonnes et mâts porteaffiches de la Ville de Paris, ces mobiliers urbains iconiques qui sont indissociables de la capitale. Ces nouveaux modèles durables et évolutifs, créés par les designers de notre bureau d’études, rendent hommage au patrimoine parisien, tout en s’inscrivant dans l’avenir. L’esthétique et l’intemporalité, qui ont guidé nos propositions, garantiront leur intégration harmonieuse dans les différents sites de la capitale. Nous sommes fiers de contribuer ainsi à mettre en valeur la culture et les différents événements parisiens et de faire honneur à leur diversité et leur richesse. »   

Des dômes en composites fibres de lin pour les futures colonnes Morris