You are here

Des foils en composites pour le bateau Figaro 3 de Bénéteau

News International-French

14 Sep 2017

 Le spécialiste des bateaux de plaisance a fait confiance à Multiplast, Groupe Carboman, pour construire les foils du nouveau monotype de la Classe Figaro, le premier navire Bénéteau à être doté de ces appendices.

Des foils en composites pour le bateau Figaro 3 de Bénéteau

Appel d'offre mondial
Eté 2016, le Groupe Bénéteau lance un appel d'offre mondial pour la réalisation des foils du nouveau monotype habitable dessiné par VPLP. L'objectif est ambitieux car il s'agit pour le chantier qui sera sélectionné de produire 2 foils par semaine durant un an, en respectant scrupuleusement la monotypie et dans un cadre financier particulièrement économique.

Sélectionnée quelques jours avant le Nautic 2016, l'entreprise Vannetaise a su atteindre l'objectif fixé par la Division Racing du Groupe. Les compétences au sein du Groupe Carboman, notamment les technologies utilisées dans l'éolien par Plastinov (moule fermé, infu-jection de résine,…) ont permis à Multiplast de relever le challenge.

Samuel Napoléoni, Ingénieur en charge du projet chez Multiplast explique : « Un premier tronçon de moule d'environ 500 mm a été rapidement usiné afin de pouvoir procéder aux essais de validation de process. Chaque test prenait une semaine; nous en avons effectué une quinzaine afin d'isoler l'influence de tous les paramètres. Notre objectif était, en début d'année, de rendre le procédé de fabrication suffisamment robuste pour lancer la fabrication en série. En parallèle, nous produisions les moules et travaillions sur l'ergonomie du poste de travail. Ce fut une grande satisfaction pour nos équipes lorsque fin juin nous avons sorti les 4 premiers foils. À ce moment-là, nous savions que le pari était gagné ! ».

Contrôle des foils après démoulage

Rupture technologique
Dessiné par Vincent Lauriot Prévost et son équipe (VPLP), ces foils sont des pièces très innovantes, tant dans leur géométrie que dans leur mode de fabrication.

Vincent Lauriot Prévost nous en dit plus : « Le process de fabrication de foils développé par le Groupe Carboman nous semble parfaitement adapté pour les Figaro 3. La résistance structurelle, le respect du devis de poids et de la géométrie vont au-delà de nos espérances. Un bel exemple de collaboration entre le constructeur, le client et l'architecte.»

Sentiment de satisfaction partagé par Eric Ingouf, responsable de production du Figaro 3 chez Bénéteau: « La collaboration avec l'équipe de Multiplast a été efficace et constructive. Que ce soit au niveau des délais, de la qualité de la finition ou des respects des profils, le cahier des charges a été parfaitement respecté. Nous avons pu également réaliser des tests à rupture, toujours spectaculaires et valider la résistance conforme à nos calculs. En fait je n'ai que du positif à retenir de cette expérience » 

Contrôle géométrique des foils

D'autres monotypes
Une centaine de foils seront réalisés avant l'été 2018 afin d'être montés sur les 50 premiers Figaro 3 mais le Groupe Carboman ne compte pas en rester là car ce nouveau mode de fabrication, particulièrement fiable et économique, est parfaitement adapté pour équiper en plans porteurs d'autres monotypes, monocoques ou multicoques, à voile ou à moteur…

Plan Figaro 3