You are here

Des matériaux alvéolaires pour panneaux sandwich

News International-French

5 Mar 2015

Thermhex développe un processus de production en une étape efficace dans l’utilisation des ressources pour les matériaux sandwich.

La société Thermhex Waben GmbH fabrique dans le cadre d’un processus de production unique et continu, des noyaux alvéolaires en plastique pour les panneaux légers et les éléments de construction. Jusque là, la fabrication de ces éléments alvéolaires nécessitait l’utilisation de divers éléments individuels ce qui rendait la production onéreuse. Chaque couche de cellules devait être fabriquée individuellement pour être ensuite assemblées, alors que Thermhex les fabrique en une seule étape.

Dans le cadre du processus breveté au niveau international ThermHex, une bande de plastique en polypropylène est extrudée et continuellement formée thermiquement avec un rouleau de dépression. Ce procédé permet la production de noyaux alvéolaires de 3 à 30 mm d’épaisseur et une longueur individuelle atteignant les 6 mètres avec une vitesse pouvant aller jusqu’à 10 mètres par minute.

Les clients de Thermhex travaillent les noyaux alvéolaires selon leurs applications et exigences avec des surfaces correspondantes aux plaques sandwich. De l’aluminium à l’acier en passant par le bois, l’acrylique, le tissu ou les fibres carbone, une surface non-tissée des noyaux alvéolaires garantit que tous les niveaux tiennent au mieux. Les possibilités d’utilisation sont nombreuses : revêtement pour voitures et bus, cloisons pour salles de bain préfabriquées, superstructures pour remorques de véhicules, composants en fibres intégrées des plus variés ainsi que composants de structures et d’intérieur pour les véhicules et les yachts. Des composants de forme complexe comme le revêtement de parties d’éoliennes sont possibles. Comme les noyaux alvéolaires de Thermhex sont très fins avec seulement 3,5 mm, de fines plaques et composants contrecollées peuvent être remplacées par des plaques sandwich. Cela permet de réduire le poids jusqu’à 50% par rapport aux plaques contrecollées conventionnelles et homogènes pour la même rigidité et capacité de charge. Grâce à une fabrication automatisée, la surveillance qualité pourrait être également automatisée et assurée continuellement.

«Nous sommes parvenus à concilier une réduction des coûts maximales, une réduction des poids maximale avec une utilisation de matériaux minimale dans un produit et une ligne de production continue.» dit Jochen Pflug. Depuis ses études, l’ingénieur en techniques aéronautiques et spatiales travaille sur les noyaux alvéolaires. Depuis 2005, il est le directeur de la société belge Econcore, spécialisée dans la recherche et le développement dans le secteur de la construction légère. Thermhex Waben GmbH est une succursale détenue à 100% par l’entreprise belge.

Comme les technologies clés de matériaux en fibres et de construction légère se trouvent en Saxe-Anhalt, le Land a soutenu l’installation de l’entreprise à Halle avec 50% de la somme d’investissement s’élevant à 1,4 millions d’euros. La seconde unité de production doit prochainement voir le jour sur près de 4 000 mètres carrés et le nombre d’employés doit passer de 10 à 20.

Un autre aspect caractérise Thermhex: l’implication importante en termes d’économie de ressources. Tous les restes de production sont immédiatement et complètement réintroduits dans le cycle de production. La matière première polypropylène est fournie par Leuna, zone proche spécialisée en chimie, ce qui permet à l’aspect logistique d’être minimale.

En 2014, la société a reçu le prix Hugo-Junkers du Land de Saxe-Anhalt pour la production automatisée des noyaux alvéolaires légers, résistants et meilleurs marché. Hugo Junkers a lui même développé et breveté les composants sandwich avec des noyaux alvéolaires pour ses avions.

Plus d'informations: www.thermhex.com - www.invest-in-saxony-anhalt.com