You are here

Des matériaux composites « made in » Bretagne et tout bio sur JEC World 2016

News International-French

2 Mar 2016

C’est avec un matériau composite entièrement biosourcé, recyclable et biodégradable que la société Kaïros sera présente sur le Pavillon Bretagne pendant le JEC World 2016. L’entreprise Nanovia, également co-exposante, présentera des biocomposites recyclables certifiés « sans perturbateurs endocriniens », à base de coquille d’huître ou de fibre de lin.

Pour la 2e fois, la Bretagne sera présente au salon international des matériaux composites, le JEC World 2016. Confirmant la dynamique initiée en 2015, le stand collectif présentera les innovations et l’expertise bretonne, notamment avec:

Six entreprises:

  • Kaïros (29) : dirigée par le navigateur Roland Jourdain, l’entreprise a développé un nouveau matériau à base de fibres de lin et d’une matrice dérivée de la biomasse. Renouvelable, recyclable et biodégradable, il trouvera ses applications dans les domaines du mobilier, de l’aménagement, de la signalétique événementielle, du PLV, le design…
  • Nanovia (22): fabricant de consommables pour l'impression 3D, l’entreprise produit aujourd’hui des biocomposites recyclables certifiés « sans perturbateurs endocriniens », à base de coquille d’huître ou de fibres de lin, flexibles et élastiques.
  • Europe 3D (56), spécialisée dans l’usinage de formes 3D, travaille tout type de matière (acier, aluminium, résine, plastique, titane…) grâce à un parc de machines de très haute précision.
  • Europe Composite & Technologie (22), spécialiste français de la transformation et de l’intégration de pièces en composites à base de résines polyester, vinylester, époxydiques…, renforcées de fibres diverses.
  • Halcyon (35), jeune start-up rennaise, conçoit et fabrique des formes complexes 3D ultra légères et ultra rigides dans un matériau alvéolaire en aluminium entièrement recyclable permettant ainsi à un allègement de poids non négligeable pour l’industrie aéronautique, ferroviaire, automobile, nautique et navale.
  • SMM Technologies (56): conçoit des prototypes, maquettes, modèles et outillages en composites sur mesure grâce à un bureau d’études intégré et des machines haute technologie.

Le réseau Composite Bretagne regroupe les plateformes de recherche qui maillent le territoire :

  • ID Composite: centre technique et de formation, spécialisé dans les procédés de transformations des polymères et composites. Il accompagne les entreprises à travers leur activité de R&D et leurs moyens de transformation et de caractérisation des matériaux.
  • ComposiTIC: plateau technique spécialisé dans la mise en œuvre de composites innovants via la conception de matériaux et procédés automatisés autour de la technologie robotisée de placement de fibres et de l’impression 3D
  • IRDL (Institut de Recherche Dupuy de Lôme, fédérant les activités de recherche du LIMATB et du LBMS), spécialisé dans l’ingénierie des matériaux, de la mécanique et des systèmes dans les secteurs industriels liés à l’automobile, l’énergie (notamment les énergies marines), l’aéronautique, la santé, les transports.
  • Masmeca, plateforme technologique spécialisé en mécanique expérimentale avancée de la microstructure aux structures prototypes, relais entre le laboratoire de recherche et les entreprises

Le pôle de compétitivité EMC2
EMC2 a pour mission de favoriser la compétitivité des entreprises du secteur en valorisant l’écosystème et les expertises de pointe dans le domaine des structures de grandes dimensions.

Les matériaux composites: une expertise reconnue en Bretagne
La Bretagne se distingue par un savoir-faire dans les matériaux composites. Cette expertise, reconnue initialement dans le domaine exigeant de la course au large, a été mise au service des bateaux de compétition des plus grands navigateurs. Alliant technologie de pointe et performance, la Bretagne est devenue un véritable laboratoire de test en temps réel. Les moyens industriels ont été développés pour répondre à la fabrication de pièces sur mesure et de grandes dimensions.

Ces technologies et ce savoir-faire sont exploités dans d’autres secteurs d’activités: automobile, aéronautique, construction navale, nautisme, bâtiment, énergies renouvelables, industrie, électronique, sport & loisirs, santé, défense…

Chiffres et acteurs-clés
Plus de 120 acteurs composent l'écosystème breton des composites :

  • 94 entreprises, 2 centres d’innovation technologiques, 1 centre technique, 2 pôles de compétitivité
  • 8 équipes et laboratoires de recherche, 8 établissements de formation, 6 plateforme technologiques, 3 unités de recherche.

Le réseau Composites Bretagne sera présent sur JEC World 2016: Hall 6 - P55.

Plus d'informations: www.bdi.fr