You are here

Des nacelles qui ne manquent pas de panache

News International-French

31 Oct 2013

Réaliser une architecture de nacelle plus légère et plus aérodynamique pour les avions: c’est le défi relevé par les ingénieurs de Safran. récompensée par le Grand Prix Safran de l’Innovation.

Comment réduire encore la masse des nacelles, alors que celles-ci sont déjà considérablement allégées par l’utilisation croissante de matériaux composites? Pour répondre à cette question, Aircelle (Safran) a conçu et développé une nacelle révolutionnaire, en composite monobloc O-Duct. Nexcelle, coentreprise entre Aircelle et Middle River Aircraft Systems (GE Aviation), en a validé la maturité technique et la viabilité grâce à son démonstrateur PANACHE (Pylon And Nacelle Advanced Configuration for High Efficiency).

Une architecture innovante
« L’objectif était de réduire la masse de 10 % par rapport à une nacelle de référence, celle de l’A320" explique Jérôme Lescure, chef de projet technique C919 chez Aircelle. "Dans ce but, nous avons simplifié son design et supprimé de multiples interfaces. Nous sommes alors passés d’une architecture traditionnelle D-Duct à une architecture de nacelle monobloc O-Duct, à l’aérodynamisme plus pur. » Un concept innovant, qui imposait de repenser complètement l’accès au moteur ainsi que la fixation sous l’aile. « Désormais, la nacelle ne s’ouvre plus par le milieu, mais sa partie externe coulisse vers l’arrière pour permettre d’accéder au moteur », explique Bertrand Coconnier, responsable technique du démonstrateur PANACHE, et aujourd’hui chef de projet technique pour l’A320neo chez Aircelle. Afin de réduire encore la masse et donc la consommation de carburant, cette nacelle est dotée d’une inversion de poussée actionnée électriquement, qui améliore la performance des ensembles propulsifs. Au final, le gain de masse est proche de 100 kg par nacelle.

Un travail d’équipe
Afin de gagner en efficacité, Nexcelle a joué sur la complémentarité des moyens et des compétences de ses partenaires : Aircelle s’est occupé de la structure externe de la nacelle et de la fonction inverseur de poussée. De son côté, Middle River Aircraft Systems a fourni le pylône qui relie le moteur à l’aile, Snecma (Safran) a fourni un moteur CFM56-5C, adapté à cette nouvelle nacelle, et GE a mis à disposition son banc d’essais au sol à Peebles (Ohio). Très innovant, ce nouveau design de nacelle a déjà été retenu par le constructeur chinois COMAC sur son futur C919, propulsé en source unique occidentale par le LEAP de CFM.

Plus d'informations: www.safran-group.com