You are here

Des panneaux composites pour réhabiliter le site industriel d’une verrerie à Mâcon

News International-French

19 Aug 2014

Les panneaux Alucobond ont été retenu par le cabinet d’architecte Michel Martin pour la réhabilitation du site  industriel de la verrerie Cheveau à Varennes-lès-Mâcon situé à environ 6km de Mâcon en Saône-et-Loire (71).  

Ce sont ses atouts de cintrage pour épouser un système de vagues en relief sur la façade principale qui a fait la différence. Mais pas que, la gamme Spectra et plus spécifiquement la couleur Ocean a également contribué au choix final. Avec son aspect de verre se fondant dans l’horizon du ciel, l’Alucobond apporte au bâtiment une identité propre et remarquable. Enfin, pour la façade secondaire d’un bâtiment retour sur le site, c’est la planéité de ces panneaux qui ont séduit l’architecte.

Entreprise de recyclage de bouteilles pour le monde viticole, la verrerie Cheveau a développé ses activités en même temps qu’elle a multiplié ses lieux de présence en France. Elle prospère aujourd’hui avec une activité de vente de bouteilles neuves, en partenariat avec St Gobain, vers les viticulteurs et négociants en vin et aussi un exercice de vente de bouchons et d’imprimerie. Son siège social est basé au nord de Beaune mais la verrerie Cheveau a établi des succursales dans la plupart des régions de vignobles français. Elle est désormais présente à Mâcon, Strasbourg, Chablis et également Bordeaux.

Site industriel datant des années 40, la verrerie Cheveau de Mâcon ressemblait à un gigantesque hangar composé de 3 corps de bâtiment avec des corniches saillantes et linéaires apparentes et situé en bordure d’une route nationale.

Un haut pouvoir de cintrage pour épouser un système de vaguelettes en relief
En effet, ce n’est pas la 1ére fois que Michel Martin a recours à ce matériaux dans ses réalisations architecturales. Il a déjà paré les façades d’un centre EDF au Creusot dans les années 80 et aussi celles de l’extension d’une école maternelle dans les années 90.

Et l’architecte ne s’est pas arrêté là dans sa volonté de moderniser l’ensemble du site industriel. Afin d’apporter une touche vraiment remarquable au bâtiment, Michel Martin a imaginé une demi sphère gigantesque, visible depuis la route nationale aux croisées des 2 voies.

La conception de la demi-sphère et des vagues a été modélisé en 3D à l’aide du logiciel 3D Rhino (logiciel utilisé par Airbus et Boeing) pour une meilleure maîtrise de la forme complexe de la demi-sphère et le dimensionnement précis du bardage cintré. Le temps consacré en amont à la modélisation 3D a facilité le travail avec les bureaux d’études.

Des atouts de planéité pour une façade secondaire sur un bâtiment en retour
Outre le bâtiment principal paré d’une façade en Alucobond Spectra Ocean 914 de 183 m2, l’architecte a aussi réhabilité la façade d’un bâtiment en retour avec 265 M2 d’Alucobond Mettalic. Pour cette partie du site, il a opté pour une modénature en damier.

Plus d'informations: www.3acomposites.com - www.alucobond.com