You are here

EcoPulse, un démonstrateur d’avion à propulsion hybride distribuée

News International-French

20 Jun 2019

Dans le cadre de leurs stratégies d’innovation, Daher, Airbus et Safran annoncent leur collaboration pour la conception et le développement d’EcoPulse, un démonstrateur à propulsion hybride distribuée, répartie sur ailes, dont le premier vol est prévu à l’horizon 2022.

EcoPulse, un démonstrateur d’avion à propulsion hybride distribuée

EcoPulse, un démonstrateur d’avion à propulsion hybride distribuée

Basé sur la plateforme TBM de Daher, ce projet, initié par le CORAC (Conseil pour la Recherche Aéronautique Civile) et soutenu par la DGAC, a pour objectif de développer des technologies afin d’améliorer l’efficacité environnementale des avions et répondre aux besoins des nouvelles mobilités aériennes. 

L’industrie aéronautique se mobilise pour une aviation plus propre

La démarche globale comprend 3 axes de recherche et développement :

  • Le système propulsif hybride distribué sera fourni par Safran.
  • L’optimisation aérodynamique de la propulsion distribuée, l’implantation de batterie à haute densité énergétique ainsi que son utilisation pour le pilotage de l’aéronef sera réalisé par Airbus.
  • L’installation des composants et systèmes, la réalisation des essais en vol, l’analyse globale et la construction règlementaire seront menées par Daher, via la plateforme TBM.

Cette collaboration a pour objectif de valider des technologies destinées à diminuer les émissions polluantes les nuisances sonores de créer de nouveaux usages de transport aérien. 

Nicolas Orance, SVP BU aéronautique et défense de Daher explique :

« La réduction de l'impact environnemental des aéronefs est une préoccupation pour l'ensemble du secteur. C’est donc avec enthousiasme et détermination que nous participons à cette association unique au côté d’Airbus et Safran pour relever ce défi ambitieux initié par le CORAC. Nous sommes déterminés à en faire un élément distinctif de l’industrie aéronautique française et sommes convaincus de l’union des acteurs du secteur autour de lui. »

Safran va fournir l’ensemble du système propulsif hybride distribué d’EcoPulse (hors batteries) composé d’un turbogénérateur (turbine combinée à un générateur électrique), d’un système de management de la puissance électrique et de propulseurs électriques intégrés (ou e-Propellers) comprenant les moteurs électriques et les hélices. Les propulseurs électriques seront intégrés sur la voilure d’EcoPulse et assureront l’effort propulsif tout en offrant des gains aérodynamiques (réduction de la surface alaire et des tourbillons marginaux en bouts d’ailes, et donc de la trainée). 

L’intégration d’un système de propulsion distribuée sur un avion de type TBM est une opportunité pour améliorer son efficacité, diversifier ses missions, réduire son empreinte environnementale et diminuer ses coûts d’exploitation. 

Stéphane Cueille, Directeur R&T et Innovation de Safran, a déclaré:

« Safran a élaboré une feuille de route technologique permettant l’intégration de propulseurs électriques sur avion. EcoPulse est une excellente opportunité d’en évaluer et de déterminer les caractéristiques attendues par ce marché notamment dans le cadre de nouveaux projets d’aéronefs à propulsion hybride. Safran a pour objectif de se positionner comme le leader de ces systèmes propulsifs à l’horizon 2025 »

Airbus quant à lui interviendra sur la modélisation aérodynamique du démonstrateur, tant pour alimenter les choix de configuration que pour permettre l’élaboration des lois de contrôle. L’ensemble de ces éléments doit permettre d’établir les bénéfices de la propulsion distribuée, et de fournir les bases, en termes de méthodes, d’outils et de résultats, permettant la conception d’aéronefs à propulsion distribuée optimisés.

Jean-Brice Dumont, EVP Engineering Airbus, confirme:

« Ce démonstrateur à propulsion hybride distribuée est une étape très importante afin de préparer les standards de certification d’un avion plus électrique. Il nous permet également d’améliorer nos modèles de simulation pour envisager une utilisation sur de plus gros appareils »