You are here

Hydrogène de France et ABB intègrent des piles à combustible pour alimenter les navires

News International-French

9 Apr 2020

HDF signe un accord avec ABB pour fabriquer ensemble des piles à combustibles de forte puissance (supérieure à 1MW) adaptées aux applications marines embarquées.

Hydrogène de France et ABB intègrent des piles à combustible pour alimenter les navires

Hydrogène de France et ABB intègrent des piles à combustible pour alimenter les navires

Ce Memorandum of Understanding (MoU) entre Hydrogène de France (HDF) et ABB prévoit une collaboration étroite pour l’assemblage et la production d’un système de pile à combustible pour des applications maritimes.

HDF et ABB vont travailler sur l’adaptation et l‘industrialisation de piles à combustible de plus de 1 MW dédiées aux grands navires. Ce nouveau système sera basé sur la pile à combustible issue d’une collaboration entre ABB et Ballard, un spécialiste des piles à combustibles de technologie PEM (Proton Exchange Membrane), datant de 2018. Il sera fabriqué dans l’usine de piles à combustible de forte puissance de HDF Industry à Bordeaux.

Une pile à combustible transforme l’énergie chimique de l’hydrogène en électricité grâce à une réaction électrochimique. En utilisant les énergies renouvelables pour générer cet hydrogène, l’ensemble de ce processus énergétique devient propre. Cette pile à combustible est un composant stratégique des futurs systèmes d’alimentation et de propulsion électrique des bateaux.

Damien Havard, Président de HDF, déclare:

« HDF est très heureux de coopérer avec ABB pour industrialiser et produire à Bordeaux des piles à combustible de plus d’un mégawatt pour le secteur maritime, sur la base de la technologie Ballard. »

Juha Koskela, Directeur Général d’ABB Marine & Ports, affirme:

« Avec la demande sans cesse croissante de solutions permettant un transport maritime durable et responsable, nous sommes convaincus que les piles à combustible joueront un rôle important pour aider l'industrie maritime à atteindre les objectifs de réduction du CO2. Signer ce MoU avec HDF nous permet de faire un pas de plus vers la mise à disposition de cette technologie pour l'alimentation des navires».

Le transport maritime étant responsable d'environ 2,5 % du total des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, la pression s’accroît sur l'industrie maritime pour passer à des sources d'énergie plus durables. L'Organisation Maritime Internationale, une agence des Nations Unies chargée de réglementer ce secteur d’activité, a fixé un objectif mondial de réduction des émissions annuelles d'au moins 50 % d'ici 2050 par rapport aux niveaux de 2008.

Parmi les technologies alternatives sans émissions, ABB est déjà bien avancée dans le développement collaboratif de systèmes de piles à combustible pour les navires. Ces systèmes sont largement considérés comme l'une des solutions les plus prometteuses pour réduire les émissions polluantes. Aujourd'hui déjà, cette technologie propre est capable d'alimenter des bateaux naviguant sur de courtes distances et de répondre aux besoins en énergie auxiliaire de plus grands navires.