You are here

IPC s’installe sur le plateau de Sainte-Sigolène, en Haute-Loire

News International-French

29 Jan 2018

Le centre technique industriel dont l’expertise est dédiée à l’innovation plastique et composite annonce l’ouverture de sa nouvelle antenne sur le plateau de Sainte-Sigolène, en Haute-Loire.

IPC s’adjoint ainsi une nouvelle expertise dédiée aux films dès janvier 2018.

« Le plateau de Sainte-Sigolène représente une quarantaine d’établissements, 40% de la production française de films polyéthylène et en moyenne 350 à 400 000 tonnes de films transformés par an. Notre nouvelle antenne va donc permettre de développer notre expertise extrusion et films au profit des industriels, non seulement sur le plateau, mais sur tout le territoire », déclare Luc Uytterhaeghe, Directeur Général d’IPC.

Une antenne au service des industriels
IPC sera présent conjointement avec Plastipolis et a repris l’expertise technologique présente au sein de la JCEP, la Jeune Chambre Economique Plasturgie à Sainte-Sigolène.

« Cette présence conjointe va contribuer à faire émerger de nouveaux projets dans la région », poursuit Luc Uytterhaeghe.

IPC va partager son expertise pour déployer de nouveaux projets avec les industriels. L’idée est de favoriser l’innovation collective et de faire émerger de nouvelles idées et projets entre IPC et les acteurs du plateau, avec l’aide de son Chef de projet extrusion et films, Christophe Angelloz qui explique :

« Rejoindre IPC représente une réelle opportunité en termes de réseaux et de moyens pour l’innovation des entreprises. IPC va les accompagner dans la recherche et va leur permettre de développer davantage de nouveaux produits. ».

IPC, un maillage sur tout le territoire
IPC compte près de 130 collaborateurs en France, répartis sur 6 sites : IPC Chambéry, IPC Laval, IPC Oyonnax, IPC Alençon, IPC Clermont et désormais IPC Sainte-Sigolène, qui vient enrichir son expertise en matière de films.

« IPC renforce son maillage sur tout le territoire. Avec cette nouvelle expertise films, nous poursuivons le travail accompli avec la Fédération de la Plasturgie et des Composites, les syndicats professionnels et régionaux, et les pôles de compétitivité ! », conclut Luc Uytterhaeghe.