You are here

L’Enit va investir 10M€ sur trois ans dans un laboratoire de recherche sur les matériaux composites

News International-French

31 Aug 2017

L’école va notamment créer un centre de recherche pour les matériaux composites innovants à l’entrée du campus universitaire, en partenariat avec une dizaine d’industriels.

L’Enit ne forme pas seulement des ingénieurs, elle est aussi l’un des moteurs de l’innovation technologique et de l’entrepreneuriat étudiant.

« Sur trois ans, l’école va investir 10 M€, grâce notamment aux subventions de l’Europe et de la région », précise son directeur Jean-Yves Fourquet.

Principal projet : un Centre de ressources et de transferts en matériaux composites innovants (CRTC) va être créé à l’entrée du campus universitaire, sur l’avenue d’Azereix. Un investissement dont le montant dépasse les 7 M€. Le bâtiment « de 2000m2 de surface utile » sera construit de mars 2018 à mars 2019 pour une mise en service fin 2019.

« Ce sera un laboratoire de recherche sur les nouveaux matériaux, notamment issus de l’agriculture et les substituts de produits polluants ou toxiques utilisés dans l’industrie qui ne correspondent plus à la réglementation en vigueur. Concrètement, un chef d’entreprise peut choisir d’innover pour se conformer à la réglementation ou de délocaliser dans des pays moins stricts sur l’utilisation de certains produits. »

Des étudiants entrepreneurs

« Comme on le voit, l’innovation technologique revêt un enjeu économique essentiel », explique Guy Silva, président du conseil d’administration de l’école et par ailleurs directeur de la société 3A.

Justement, « le laboratoire sera mis à disposition d’une dizaine d’industriels », l’Enit concevant la recherche dans une démarche partenariale avec le tissu économique. 120 chercheurs, entre les permanents et les doctorants, participeront au projet.

L’école d’ingénieurs de Tarbes est aussi « à la pointe dans le domaine de l’innovation pédagogique », dixit son directeur. Deux étudiants ingénieurs, Antoine Fabre et Gautier Moreno, n’ont pas trouvé de site internet pour élaborer rapidement un CV pour leur stage de fin d’études. Suivis par leur enseignant Jérôme Colombani, ils ont donc codé leur propre plateforme Web pour créer des CV rapidement, et leur innovation a été récompensée au Concours régional des étudiants créateurs d’entreprise (Crece).

« Pendant longtemps, nous formions des ingénieurs compétents mais qui étaient de piètres entrepreneurs. Aujourd’hui, je constate que ces étudiants sont de plus en plus entrepreneurs », se réjouit le directeur. Un état d’esprit favorisé par le statut d’étudiant entrepreneur qui encourage les futurs ingénieurs à créer leur boîte durant leurs études. « Trois entreprises sont en cours de création par des étudiants » précise Jérôme Colombani.