You are here

l’IRT Jules Verne, nouvel acteur clé de l’innovation pour les structures en mer

News International-French

12 Feb 2013

Avec 35 % de son budget initial de recherche consacrés à des programmes en lien direct avec les structures en mer, l’IRT Jules Verne s’affirme d’emblée comme un élément clé du dispositif français de recherche et d’innovation pour la filière navale.

Ce positionnement s’inscrit dans la dynamique d’écosystème impulsée par le Pôle de compétitivité EMC2 depuis plus de 5 ans, et bénéficie de l’engagement des principaux industriels français du domaine dont DCNS et STX. Ces projets de recherche seront, pour la plupart, menés au sein de la future plateforme « Technocampus Océan », dédiée aux projets de recherche sur les procédés métalliques et les structures en mer.

 

Des projets au cœur des enjeux industriels
Le maintien de la compétitivité des filières navales civiles et militaires et le développement de la filière EMR rendent indispensable le développement de processus et de technologies innovantes pour alléger et améliorer l’efficacité et la sécurité des structures en mer. L’IRT Jules Verne et ses membres sont en capacité de répondre à ces défis. Six programmes de recherche ont d’ores et déjà été lancés pour un montant de plus de 10 M€. En lien avec le positionnement global de l’IRT - technologies avancées de production, métalliques et structures hybrides - ils sont directement liés à des besoins industriels spécifiques tels que :
•    simulation numérique (bassin numérique)
•    hydrodynamique,
•    matériaux et procédés
•    amélioration des performances (durabilité, corrosion,...)


En complément, deux chaires de l’IRT Jules Verne et deux projets multifilières impliquent directement les acteurs de la filière navale, soit près de 7 M€ de budget supplémentaire.
Ces travaux se mènent avec le soutien du GICAN et en cohérence avec la feuille de route établie par le CORICAN (Conseil d’orientation de la recherche et de l’innovation pour la construction et les activités navales)  dans le cadre des travaux sur « le navire du futur ».


Un écosystème en ordre de marche pour l’avenir des filières
Si les partenaires industriels et académiques de l’IRT Jules Verne se sont accordés rapidement sur une feuille de route technologique en lien avec les besoins compétitifs des filières navales et EMR, c’est que leur relation s’inscrit dans une dynamique développée et animée par le pôle de compétitivité EMC2 depuis plus de 6 ans. Les travaux menés par l’IRT s’intègrent ainsi pleinement dans une stratégie d’écosystème élargie, visant à aider les entreprises de la filière, et spécialement les PME/ETI, à s'adapter pour assurer leur pérennité, à maintenir sur le territoire national des compétences clés et à améliorer leur compétitivité, comme leur capacité d’innovation, dans une dynamique collaborative. EMC2 assure le pont entre les programmes de recherche de l’IRT Jules Verne et le transfert de technologie vers son tissu de PME, notamment en s’impliquant fortement dans le projet Océans 21 qui vise à assurer la pérennité de la filière navale française.


Une plateforme unique en France pour avancer plus vite
Fin 2014, les projets de L’IRT Jules Verne, mais aussi les projets collaboratifs du pôle EMC2, pourront s’appuyer sur une plateforme technologique unique en France. Etendue sur 16 000 m², elle accueillera des laboratoires, des équipements de pointes et des démonstrateurs industriels, dédiés aux travaux sur les structures en mer et les procédés métalliques. Baptisée Technocampus Océan, elle bénéficie d’un important investissement de la Région des Pays de la Loire qui en assure également la maîtrise d’ouvrage.

Plus d'information :www.irt-jules-verne.fr