You are here

La Chine veut exporter son drone de combat en matériaux composites

News International-French

7 Nov 2016

Un drone de reconnaissance/combat CH-5 est exposé à la 11e China International Aviation and Aerospace Exhibition, communément appelée le Zhuhai Air Show, qui se tient début novembre à Zhuhai, dans la province du Guangdong.

La Chine veut exporter son drone de combat en matériaux composites

Fait de matériaux composites, le drone CH-5 a une envergure de 21 mètres. Deux fois aussi grand que ses prédécesseurs de la famille des CH (Caihong, ou arc-en-ciel), le drone peut voler pendant environ 60 heures et fonctionner jusqu’à une altitude de 10 km, a précisé Shi Wen, chief designer de la série CH à la China Academy of Aerospace Aerodynamics (CAAA) de Pékin, lors d’une interview avec le journal étatique China Daily. Sa portée maximale actuelle est de 6 500 km, et une future mise à niveau lui permettra de voler aussi loin que 10 000 km, a-t-il annoncé.

Le CH-5 a effectué son premier vol en août 2015, devenant le plus puissant drone militaire en Chine en termes d’endurance opérationnelle et de capacité de charge utile, selon le China Daily.

Le CH-5 est capable de transporter 1 000 kg d et d’armes. Il peut embarquer 16 missiles sol-air lors d’un spectacle aérien, mais sa capacité maximale est de 24 missiles en un seul vol, affirment les ingénieurs de la CAAA.

La CAAA, qui fait partie de la China Aerospace Science and Technology Corp, est le plus grand exportateur de drones militaires chinois en nombre. Ses drones de la série CH ont été vendus pour une utilisation militaire à plus de 10 pays, a déclaré Shi Wen. La Chine a accordé une licence d’exportation pour le CH-5.