You are here

La Fédération de la Plasturgie et des Composites confirme son engagement dans l'impression 3D

News International-French

9 Jun 2016

La fabrication additive est un axe prioritaire du projet «Industrie du futur», soutenu par le gouvernement, et est référencée comme l’une des 47 technologies clés du rapport Technologies 2020.

Elle s’impose d’emblée comme un sujet «plasturgie». L’approche adoptée par la Fédération de la Plasturgie et des Composites englobe l’ensemble des leviers et des impacts liés à l’impression 3D (technologiques, organisationnels, …) et est résolument collaborative et ouverte avec l’association d’experts de tous horizons (R&D, académiques, industriels). Comme le souligne Florence Poivey, Présidente de la Fédération, «90% de l’activité d’impression 3D consiste à transformer la matière plastique. C’est un travail de plasturgistes! Nous avons lancé l’initiative In3D pour aller plus loin. Notre objectif vise à aider les PME de la plasturgie dans l’appropriation de cette technologie. Nous développons des actions pilotes pour répondre à la demande croissante en solutions opérationnelles liées à l’impression 3D».

Dans le cadre de son projet Initiative 3D, la Fédération agit, en coordination avec l’Alliance Industrie du Futur, pour construire un référentiel de formation professionnalisante. L’objectif? Identifier dans un premier temps les compétences liées à l’impression 3D (CAO, méthodes, production, maintenance…) et organiser le périmètre des formations, leur niveau… «En particulier, la montée en compétences des techniciens de production est l’un des principaux enjeux identifiés» ajoute Florence POIVEY. Les industriels contribueront à chaque étape (besoins, attentes, tests).

Un programme d’accompagnement pour les PME: Starter Pack 3D
Le Centre Technique Industriel dédié aux plastiques et composites, IPC, se voit confier la construction et la mise en œuvre du programme Starter Pack 3D, dédié aux PME: information, veille, boîte à outils pour l’aide à la décision et l’accompagnement en matière d’impression 3D. L’action a d’ores et déjà démarré avec la réalisation de la plus grande enquête terrain réalisée à ce jour en France, auprès de 300 entreprises industrielles.

Le syndicat Allizé Plasturgie prépare un livre blanc en collaboration avec l’INPI, pour sensibiliser les industriels aux enjeux de la protection industrielle. Il sera finalisé mi-2016. «En impression 3D, la sécurité des échanges, la responsabilité de la fabrication et la protection des fichiers numériques et des objets créés posent question. Il est essentiel que la protection de la propriété industrielle soit réelle, sans que cela ne freine l’innovation » explique Simon Philibert, Directeur des affaires économiques et de la compétitivité de la Fédération.

Une démarche exploratoire en PME: Fab lab Inside
Un groupe de PME vient d’être constitué pour s’emparer de l’impression 3D et valoriser ce levier technologique via la mise en place d’un fablab intégré en PME. Le projet est porté par Plasti-Ouest et soutenu par Groupama. «Fablab Inside» fonctionnera pendant 9 mois comme un lieu de co-développement et co-innovation avec les entreprises, leurs partenaires et clients et permettra de définir les choix technologiques, le modèle marketing et le mode d’animation.

Plus d'informations: www.laplasturgie.fr