You are here

La ligne pilote de production industrielle de pièces composites QSP du Cetim est désormais opérationnelle

News International-French

9 Nov 2015

Cette ligne permet de produire en 2 minutes des pièces mécaniques prêtes à l’emploi en matériaux composites à coût, cadence et performance optimisés.

Il y a 28 ans, en 1987, le Cetim inaugurait à Nantes, son premier atelier pilote polymères et composites. Le 3 novembre 2015, à la veille des 50 ans du Centre qui seront fêtés en 2016, l’Institut technologique de mécanique labellisé Carnot, inaugure la ligne pilote et son module breveté QSP pour la production industrielle de pièces en composites thermoplastiques, sur le site du Technocampus Composites à Bouguenais près de Nantes.

Ce lancement s’appuie notamment sur les travaux menés au sein du laboratoire commun Comp-Innov Openlab, formé avec l'Ecole Centrale de Nantes, l’Université de Nantes, l’Ecole Nationale Supérieure de Cachan, le CNRS. Il s’inscrit également dans la continuité des innovations présentées depuis 2 ans. En mars 2013, au salon JEC Europe à Paris, le Cetim a notamment dévoilé le premier prototype de triangle de suspension entièrement en composites, réalisé pour PSA en partenariat avec l’Onera (Office national d'études et de recherches aérospatiales). Ce triangle présente les mêmes caractéristiques fonctionnelles que la pièce métallique utilisée jusqu’à présent. Sa masse est divisée par deux.

En février 2014, toujours à JEC Europe, le Cetim a présenté une crashbox également en composites, conçue, fabriquée et testée en collaboration avec l’ECN, le PPE, le CEMCAT et les chimistes Hexion, Solvay et Arkema. Fixée derrière le module de face avant du véhicule, ce cône de 200 mm de longueur et 100 mm de diamètre absorbe aussi bien les chocs que son équivalent en acier et pèse trois fois moins lourd. A cette même occasion, le Cetim présentait également le procédé d’enroulement filamentaire grand vitesse par chauffage laser, fruit de la collaboration avec la société néerlandaise AFPT.

Quilted Stratum Process: une innovation pour l’usine du futur
Ces innovations technologiques se voient désormais complétées par un nouvel élément: le module QSP (Quilted Stratum Process), une innovation qui autorise à produire en 2 minutes des pièces mécaniques prêtes à l’emploi en matériaux composites à coût et performance optimisés.

Avec le «Quilted Stratum Process», la France possède désormais la première ligne pilote automatisée qui cible les besoins de l’automobile, de l’aéronautique, et aussi des applications plus larges irriguant tout le secteur mécanicien: machinisme agricole, équipements de manutention/levage, poids lourds…

«Une vraie filière «composites» est donc en train de naître en France. Si le Japon et l'Allemagne sont les deux puissances les plus avancées dans ce domaine pour l’automobile, nous disposons de plusieurs atouts majeurs scientifiques, technologiques et industriels portés par notre industrie aéronautique, maître en la matière. Les mécaniciens doivent anticiper leur émergence, la considérer comme une chance, car bientôt, c'est toute l'industrie qui aura besoin de ces solutions innovantes au service du développement durable. C’est pour cette raison que le Cetim s’est placé en tête.» conclut Christophe Champenois, responsable ingénierie des composites au Cetim.

Financé à hauteur de 5 M€ par le Cetim et la Région des Pays de la Loire, le QSP repose sur une technologie brevetée, fruit de travaux scientifiques menés avec le laboratoire Comp’Innov et l’Onera, industrialisée en partenariat avec trois mécaniciens français, spécialistes des procédés de production: PEI Pinette, Compose et Loiretech. Il est implanté sur le site du Technocampus Composites à Nantes et constitue le premier module opérationnel du projet national de ligne pilote composites grande cadence, coordonné avec l’IRT Jules Verne. Ce procédé a reçu un «Innovation Award» à l’occasion du salon JEC Americas, le 2 juin 2015 à Houston, USA.

Plus d'informations: www.cetim.fr

Company: