You are here

Le Cetim accueille le premier ministre Jean-Marc Ayrault

News International-French

16 Oct 2012

Le Cetim, institut technologique labellisé Carnot, a accueilli Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, dans le cadre de sa visite de l’Institut de Recherche Technologique (IRT) Jules Verne à Bouguenais (Loire-Atlantique), dont le Cetim est membre fondateur.

Le premier ministre était accompagné du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, de la ministre déléguée aux PME, à l’Innovation et à l’Economie numérique, Fleur Pellerin, et du Commissaire général à l’investissement, Louis Gallois.

 

A cette occasion, Philippe Choderlos de Laclos, directeur général du Cetim, a présenté le projet de ligne pilote haute cadence pour pièces en composites destinées à la filière automobile. Cette plateforme représente un investissement de 13,4 M€ financés par la région des Pays de la Loire, l’IRT Jules Verne et le Cetim.

 

Elle vise à répondre au défi de l’allègement des véhicules, indispensable à la réduction du taux de CO2. En effet, Il faut gagner environ 200 kg par véhicule pour satisfaire, d'ici à 2020 aux normes de rejet de CO2 voulues dictées par Bruxelles.

 

Pour espérer de tels gains, les constructeurs doivent s'attaquer à ce qui pèse lourd, c'est-à-dire les pièces structurelles comme le châssis et l'habitacle, qui représentent un tiers du poids total. L’intégration des composites dans les pièces semi-structurelles et structurelles automobiles est déjà à l’étude chez de nombreux acteurs internationaux, notamment en Allemagne et au Japon. Pour rester dans la compétition mondiale, les constructeurs français doivent donc disposer de réponses aux défis du composite au plus tard en 2015.

 

A l’occasion de la visite ministérielle, Philippe Choderlos de Laclos a déclaré : « La France est leader technologique en composites pour l’aéronautique. La base en est  la performance d’utilisation maximale par l’excellence des matériaux. L’objectif du Cetim est d’irriguer les industries mécaniques en composites économiquement compétitifs  mais néanmoins performants et créer ainsi des alternatives industrielles ramenant les fabrications en France. Pour cela, le chemin passe par l’automobile, école d’exigence dans la production de série, synonyme  de technicité et d’efficacité. »

 

Cette ligne pilote est installée dans les locaux du Cetim sur le site du Technocampus EMC2 à Bouguenais (Nantes). Elle est conçue avec l’Ecole Centrale de Nantes et réalisée dans le cadre de l’IRT Jules Verne, en partenariat avec les constructeurs PSA, Renault, les équipementiers tel Faurécia, et Compose, PME du GIE Albatros spécialisée dans l’industrialisation de pièces plastiques et composites.

 

 

A propos du Cetim, Innover en mécanique

A la croisée de la recherche et de l'industrie, le Cetim, institut technologique labellisé Carnot, est le centre d'expertise mécanique français. Outil R&D de près de 7000 entreprises mécaniciennes, il compte 700 personnes dont plus des 2/3 d'ingénieurs et techniciens, pour 100 M€ de chiffre d'affaires. Il démultiplie son action avec un réseau de partenaires scientifiques et techniques.

Si le Cetim assure une forte présence au plus près de ses clients nationaux, ses capacités d'intervention industrielle s'étendent à l'international, notamment dans les régions francophones.

Son action de pilote de nombreux projets innovants en fait naturellement le fédérateur des grands projets industriels ou R&D multipartenaires et ce sur 5 axes principaux : conception, simulation, essais - procédés de fabrication et matériaux - mécatronique, contrôle et mesure - développement durable - management et appui aux pme.

Partenaire de R&D, aux côtés des grands acteurs spécialisés, le Cetim propose une offre globale et pluridisciplinaire pour transformer et pour mettre en œuvre les connaissances scientifiques en applications au service de l'industrie.

 

 

Plus d'informations: www.cetim.fr

Company: