You are here

Le contrôleur d’essai Moog choisi par le laboratoire des composites de l’Université de Inholland

News International-French

21 Jan 2015

Le laboratoire d’étude des matériaux composites de l’Université Inholland de Delft a choisi le contrôleur d’essai portable de Moog (Portable Test Controller) pour des essais monoaxiaux sur des matériaux composites comme les polymères renforcés fibre de verre.

Ce laboratoire travaille sur des projets de recherche, d’enseignement et marchands relatifs aux essais des matériaux composites.

Le système d’essai est composé d’un vérin hydraulique, d’un circuit hydraulique, d’un bâti de charge d’un contrôleur d’essai et d’un logiciel à l’usage de l’opérateur. Ce laboratoire, qui utilisait à l’origine ce système pour tester des matériaux destinés au secteur aérospatial, a élargi son champ d’activité à l’automobile et aux équipements de sport, comme par exemple des pièces de carrosserie de scooter, diverses pièces pour l’automobile et des crosses de hockey.

La demande croissante de matériaux légers pour la fabrication de divers produits et pièces s’est traduite par une augmentation du nombre et du type d’essais réalisés sur les matériaux composites. Les caractéristiques d’un composite dépendent des matériaux qui le composent, dont la proportion de fibre de carbone utilisée dans la résine et le mode d’interaction des deux matériaux.

Selon Bob Brocken, ingénieur et enseignant à l’Université de Inholland, «le contrôleur d’essai portable et l’interface logicielle de Moog nous permettent de tester avec une efficacité accrue; désormais, nous pouvons intégrer un plus grand nombre de modules d’E/S et procéder à des mesures réalistes et en temps réel dans notre enceinte climatique. L’IHM du logiciel qui pilote le contrôleur portable Moog est beaucoup plus efficace et conviviale que celle du précédent contrôleur. Les options sont également plus nombreuses qu’avec le logiciel que nous utilisions pour nos essais de matériaux jusqu’à présent. Par exemple, nous pouvons maintenant faire varier la force appliquée à l’éprouvette pendant l’essai.»

«Nous procédons actuellement à des essais de fatigue en traction. Il ne s’agit pas ici de déchirer le matériau mais de mesurer les caractéristiques de fatigue en deçà des limites de rupture. Un matériau composite peut comporter plusieurs couches et nous essayons de déterminer la force d’adhérence des couches entre elles. Nos éprouvettes sont préparées conformément aux critères ASTM.»

Le contrôleur d’essai portable de Moog est capable de piloter aussi bien des vérins électriques qu’hydrauliques, et même une table vibrante hydraulique à 6 ddl et six voies d’asservissement. En mode autonome, il peut être utilisé directement grâce aux commandes de sa face avant, ou à l’aide d’un périphérique portable. Le logiciel d’application pour PC permet les fonctions de configuration de poste, d’étalonnage et d’optimisation, de programmation de séquences, ainsi que d’exécution, de modification et d’enregistrement de séquences simultanément sur plusieurs postes.

Plus d'informations: www.moog.com