You are here

Le lin se tisse un avenir prometteur dans l'industrie

News International-French

30 Jul 2012

Premier producteur mondial de lin, la France cherche à côté du textile, son débouché traditionnel, de nouveaux marchés: les matériaux composites renforcés en fibres végétales lui offrent un avenir prometteur dans l'industrie, de l'automobile à l'aéronautique.

"Si le coeur de métier du lin reste l'habillement, où il autorise toutes les inspirations des créateurs, il est innovant et se renouvelle sans cesse au gré des inventions et de la technologie", explique Marie Emmanuelle Belzung, directrice de la Confédération européenne du lin et du chanvre (CELC).

 

Certes les fibres de verre et de carbone sont les composites phares dans l'industrie, mais l'incorporation de fibres renouvelables dans les matériaux du futur séduit les entreprises à la recherche de produits plus "verts".

 

Convaincus des débouchés industriels du lin, "beaucoup de professionnels se battent pour développer le marché", explique François Vanfleteren de la société Lineo.

 

La faible densité et les propriétés mécaniques de la fibre de lin garantissent la légèreté de ces nouveaux matériaux. Elles leurs assurent maniabilité, résistance à la rupture, à la compression et à la torsion.

 

Dans l'industrie automobile, utilisé en renfort pour les portières ou les tableaux de bord, le composite du lin allège le poids des véhicules, permet des économies de carburant et constitue un excellent isolant thermique et acoustique.

 

L'industrie aéronautique s'intéresse de près à ses qualités de résistance et à sa capacité à absorber les chocs et les vibrations. A l'horizon 2020, l'aviation civile devrait utiliser au moins 60% de matériaux composites, selon Arvalis, l'institut du végétal.

 

"Nous n'en sommes qu'aux balbutiements, mais le composite de lin a, dans ce domaine, une belle page à écrire", déclare François Bert, un responsable de l'institut.

 

L'industrie du loisir s'intéresse particulièrement aux fibres de lin. Le nautisme utilise déjà ce composite léger et maniable pour la coque de petites embarcations de série.

 

Les fabricants l'introduisent aussi dans les raquettes de tennis et dans les cadres de vélo pour leur capacité anti-choc et anti-vibration.

 

Régulateur thermique et phonique, la laine de lin est l'isolant écologique par excellence dans l'habitat. Design et lin font aussi bon ménage dans la création de mobilier d'intérieur recyclable.

 

Le lin peut être aussi cultivé pour ses graines. L'huile qui en est tirée sert à la confection des peintures, des encres, des revêtements de sol...

 

Si le berceau de la culture du lin est européen, plus des trois-quarts de la production part aujourd'hui en Chine où tournent à plein rendement les plus grandes filatures de la planète. Les fibres y sont triées, homogénéisées, peignées avant d'être filées et tissées sur des milliers de kilomètres.

 

En dépit des nouvelles utilisations industrielles, 90% de la production française de lin est encore destinée à la confection textile.

 

Plus d'informations sur le lin : http://www.jeccomposites.com/product/flax-and-hemp-fibres-natural-solution-composite-industry