You are here

Le projet EUREKA met au point le plastique écologique

News International-French

22 Aug 2012

Une gamme de nouveaux matériaux qui allient fibres naturelles et matières plastiques a été mise au point par le projet EUREKA intitulé FACTORY ECOPLAST. Les matériaux, qui sont également recyclables, pourraient être utilisés dans une gamme de biens de consommation, dont les composantes audio telles que les haut-parleurs.

Les prix élevés du pétrole entraînant une augmentation du coût des produits dérivés du pétrole tels que les matières plastiques, les nouveaux matériaux doivent absolument répondre à la demande grandissante des biens de consommation.

 


«Nous devons développer de nouveaux matériaux moins chers et plus performants», a déclaré Uros Znidaric de la société slovène ISOKON, coordinateur du projet FACTORY ECOPLAST. «L'idéal serait que de tels matériaux soient également recyclés plus facilement. Ainsi, leur impact sur l'environnement serait moindre.»

 


Les matériaux composites n'ont rien de nouveau; il y a 3000 ans, les Égyptiens renforçaient les murs en argile avec de la paille. De nos jours, les fibres de verre sont souvent utilisées pour renforcer les matières plastiques, mais des résultats de recherche récentes indiquent que les fibres naturelles telles que le lin, le chanvre et le jute constituent un excellent substitut au verre. Ces fibres possèdent de bonnes propriétés mécaniques, leur densité est faible et surtout, elles sont moins onéreuses que le verre.

 


Les partenaires du projet FACTORY ECOPLAST de Croatie, de Hongrie, du Portugal et de Slovénie ont étudié la façon dont le type et le niveau de remplissage des matières plastiques renforcées affecte les propriétés du matériau final. Ils ont examiné, entre autres, la rigidité, le poids et le prix des matériaux, ainsi que la capacité à scier et percer le matériau et sa résistance à l'usure et aux endommagements.

 


«Après avoir recueilli suffisamment d'informations sur les différentes propriétés des composants, nous nous sommes concentrés sur la sélection de produits», a expliqué M. Znidaric. «Les nouveaux matériaux peuvent être utilisés dans la fabrication d'une large variété de produits, dont les aspirateurs et certaines composantes de tondeuses à gazon, les boîtes de manutention et même les tees de golf.»

 


Les partenaires du projet se sont particulièrement intéressés à l'utilisation de composites à base de bois dans les dispositifs acoustiques. «Le bois est réputé pour ses bonnes qualités acoustiques et est souvent utilisé dans les instruments de musique. Pourtant, à l'heure actuelle, de nombreux haut-parleurs sont fabriqués à partir de polymères moulés par injection», déclare M. Znidaric. «Nous voulions voir si notre nouveau matériau composite, qui contient du bois, pouvait offrir de meilleures propriétés acoustiques.»

 


Des tests ont révélé que les composites à base de bois du projet FACTORY ECOPLAST peuvent être utilisés pour des haut-parleurs, et présentent des niveaux similaires de performance acoustique à des modèles actuellement sur le marché. Selon les partenaires du projet, le potentiel de commercialisation dans ce domaine est particulièrement élevé.

 


Outre la haute performance des nouveaux matériaux dans une gamme de produits, M. Znidaric pense que les composites naturels présenteront également un intérêt accru pour la fabrication de matériaux respectueux de l'environnement.

 

 


«Une raison de plus nous confirmant la haute probabilité de grand succès commercial de nos produits», a-t-il commenté.

 

 

Plus d'informations: http://www.eureka.be

Source des informations: http://cordis.europa.eu