You are here

Les matériaux se rencontrent à Nancy

News International-French

13 Jul 2011

Le Davos des matériaux s’est déroulé à Nancy les 30 et 31 mars derniers. Organisé par le pôle de compétitivité lorrain Materalia et l’Institut Jean-Lamour, le premier sommet international consacré aux défis énergétiques de l’industrie des matériaux vient de se terminer.

Pari gagné pour cette première édition du WMP qui a réuni près de 250 participants internationaux. Un bilan très positif pour cette rencontre déjà devenue incontournable.
Les Matériaux dans tous leurs états.
Présidé par Francis Mer, le World Materials Perspectives a rassemblé tous les acteurs influents de la recherche, de l’industrie et de la réglementation de 16 pays différents pour travailler ensemble sur la problématique des matériaux.

Durant deux jours, les participants, organisateurs et sponsors s’étaient donnés rendez-vous à Nancy pour échanger sur les multiples évolutions aussi bien techniques que scientifiques ou économiques du secteur des matériaux. Une thématique délaissée ces derniers temps mais qui revient aujourd’hui en force dans les problématiques de réduction de la consommation d’énergie. Alternant séances plénières et ateliers, le sommet a permis d’aborder de nombreux thèmes comme par exemple : le développement durable, l’épuisement des ressources, les énergies renouvelables ou encore les caractéristiques des nouveaux matériaux…

Faire de la Lorraine une « nouvelle vallée des matériaux »…
Telle est l’ambition de Jean-Louis Pierquin, président de Matéralia qui a porté le sommet de bout en bout en partenariat avec Jean-Louis Dubois de l’IJL. Plus qu’une simple allusion à la Silicon Valley, l’objectif est bien de redonner à la Lorraine toute sa légitimité dans ce projet. En effet, les enjeux de demain passent aujourd’hui par la recherche et la mobilisation de tous ses acteurs : pôle de compétitivité, Région, industries, etc….

Ainsi, lors du sommet World Materials Perspectives les participants ont pu rencontrer et échanger avec plus de 46 intervenants de haut niveau, venus des cinq continents. Sans oublier que de grandes entreprises comme EDF se sont directement associées et impliquées dans le WMP et que d’autres ont même ouvert leurs portes au public comme Mersen, Saint Gobain, Converteam, Arcelor Mittal…

Le WMP en quelques chiffres :

  •     240 participants,
  •     46 intervenants internationaux
  •     16 pays représentés
  •     150 entreprises concernées
  •     1 livre blanc en cours de rédaction…


Devant le succès de la première édition, on peut d’ores et déjà prendre date pour une seconde rencontre sur World Materials Perspectives… rendez-vous en 2013 !