You are here

Loiretech et IRT Jules Verne une collaboration durable

News International-French

10 Aug 2017

Depuis sa création, l’IRT Jules Verne permet aux PME du secteur des technologies de production d’intégrer des programmes de recherche ambitieux aux côtés de grands groupes industriels.

A l’instar de Loiretech, plusieurs PME ont ainsi pu trouver, avec l’IRT Jules Verne, des appuis et des leviers pour monter en compétences et financer des projets.

A l’occasion du lancement d’«Accès PME», nouveau programme de l’IRT Jules Verne entièrement dédié aux PME, Marc Moret, président de Loiretech et administrateur du GIE Albatros, fait le bilan de sa dernière collaboration avec l’IRT Jules Verne et nous explique l’intérêt de ce nouveau dispositif.

L'IRT Jules Verne s'est entretenu avec Marc Moret, Président de Loiretech

Marc Moret, Loiretech a collaboré avec l’IRT Jules Verne sur différents programmes de recherche et notamment sur le projet HOBIT. Quel bilan tirez-vous de cette collaboration ?

« Nous collaborons avec l’IRT Jules Verne depuis sa création en 2012. Le projet Hobit est le dernier projet sur lequel nous nous sommes investis. Ce programme a permis de faire la démonstration de plusieurs concepts et procédés innovants (calcul de dimensionnement par une méthode fiabiliste, liaison entre pale et moyeu garantissant la fiabilité de la partie la plus chargée de la pale, traitement de surface facilitant l’adhésion de la peinture de protection de la pale, etc.).

Certaines tâches restent encore à finaliser en particulier la corrélation entre test mécanique et calcul ainsi que la démonstration du parachèvement robotisé. Mais, à ce stade du projet, nous sommes confiants sur la finalité envisagée qui était de pourvoir disposer d’une solution économique de production de pales de grandes dimensions. En cela, le projet a répondu à nos attentes.

D’un point de vue plus général, ce projet a pu fédérer 8 PME autour d’un même objectif pour lequel chacun avait un intérêt commercial. Cette synergie nous a permis de disposer d’un budget global à la hauteur des ambitions que nous avions.

Enfin, l’IRT a su, grâce à ses équipes et ses moyens, fournir les composantes de gestion de projet et de mise en œuvre des procédés d’injection de grandes dimensions pour nous permettre de remplir nos objectifs. »

En tant que président de Loiretech et administrateur du GIE Albatros, quel est, selon vous, l’intérêt pour une PME de collaborer avec l’IRT Jules Verne dans le cadre du dispositif « Accès PME » ?

Marc Moret : « Le programme « Accès PME » est le fruit d’une réflexion menée conjointement entre l’IRT Jules Verne, le pôle EMC2 et le GIE Albatros. L’objectif était de trouver une organisation permettant d’intégrer davantage de PME dans des programmes de recherche qui, pour l’instant, intéressaient majoritairement des grands groupes industriels.
Cette réflexion a, ainsi, pu mettre en évidence un certain nombre de points essentiels sur lesquels le programme s’est appuyé. Le dispositif offre, notamment, une meilleure réactivité et simplifie le montage des projets. Le nombre de partenaires investis a été limité et le retour sur investissement des activités de R&I est plus rapide. C’est dans cet esprit de flexibilité que le programme a été conçu. Il permet ainsi aux PME intéressées de monter en quelques mois, avec au moins 2 partenaires, des projets d’une durée de 2 ans.

Le pilotage et la promotion de ce dispositif ont été confiés au pôle EMC2 afin de profiter de son audience importante dans l’écosystème local et de son savoir-faire dans le montage de programmes collaboratifs. 
Enfin, le GIE Albatros y apportera son concours en proposant, gracieusement pendant 1 an, un service identique à celui qu’il apporte à ses membres. L’objectif étant, à terme, de permettre à ces PME de pouvoir s’intégrer dans des projets plus importants avec d’autres PME du GIE ou des grands groupes industriels. »