You are here

Marc Guillemot nouveau recordman de l’Atlantique nord

News International-French

10 Jul 2013

Marc Guillemot a battu ce samedi 6 juillet le record de la traversée de l’Atlantique nord en monocoque et en solitaire, en 08 jours, 05 heures, 20 minutes et 20 secondes – soit 15 heures, 48 minutes et 11 secondes de moins que le précédent record établi par le britannique Alex Thomson en juillet 2012.

Arrivé à 06 heures 39 minutes (heure française), le skipper de Safran a avalé les 2880 milles du parcours entre New York et le cap Lizard à la vitesse moyenne de 14,59 nœuds. Il fait désormais route vers la Trinité-sur-Mer.
Le skipper de Safran avait déjà battu deux fois ce record en équipage et en multicoque (en 1984 et 1988), a donc réitéré l’exploit pour sa première tentative en solo et en monocoque.

Les apports techniques
Le monocoque Safran bénéficie en permanence de transferts de technologies issues de l’aéronautique et de l’électronique de défense grâce à plusieurs sociétés du Groupe. Depuis l’origine du projet, le travail est organisé sur le long terme, de la conception jusqu’à l’intégration et les tests.

Plus de 180 ingénieurs des sociétés du groupe Safran se sont impliqués à tous les stades de la construction du monocoque Safran. Ils ont apporté leur expertise dans des domaines aussi pointus que les matériaux composites, la modélisation, l’hydraulique ou l’électronique embarquée… Une étroite collaboration s’est ainsi instaurée entre les architectes, Marc et son équipe, le chantier naval, le chef de projet et ces ingénieurs spécialisés.

  • Les safrans
    Pour éviter le phénomène de délaminage, les safrans du bateau ont été fabriqués en "tissé 3D", une technologie issue de la recherche aéronautique du Groupe et qui sera appliquée aux aubes des futurs moteurs d’avions commerciaux.
    Appendices essentiels du bateau, les safrans sont souvent soumis à des chocs violents avec des OFNI (Objet Flottant Non Identifié) ou des mammifères marins. Malgré les systèmes de débrayage automatique, il peut en résulter des avaries majeures et des phénomènes de délaminage pouvant aller jusqu’à la dislocation pure et simple de la pièce. Avec la technologie "tissé 3D", les fibres de carbone, au lieu d’être appliquées par couches successives, sont d’abord tissées en trois dimensions sur des métiers Jacquard - comme lorsque l’on fabrique du tissu - avant de venir recouvrir la poutre puis les bords d’attaque et de fuite des "pelles" du bateau de Marc Guillemot. les avantages de cette technologie sont une bien meilleure tenue aux chocs et un délaminage très faible, voire inexistant après un impact.
  • La coque
    Des experts en collages composites pour le spatial ont réalisé des tests de traction et de pelage d’échantillons d’assemblages en matériaux composites, constitutifs de la coque pour analyser leur comportement et déterminer leurs caractéristiques mécaniques. Les données recueillies ont permis d’adapter la structure des matériaux pour chaque zone de la coque, réduisant ainsi de 10% environ son poids par rapport à une construction classique.
  • Le mât
    Déjà utilisée pour les safrans du bateau, la technologie du carbone tissé 3D a servi cette fois à fabriquer le rail de grand voile du nouveau mât de Safran, ce qui en fait la grande innovation. En outre, ce rail participe aux efforts de l’ensemble du gréement à la différence des rails classiques.


La technologie du carbone tissé 3D maîtrisée par Safran (notamment pour la conception de pièces aéronautiques) consiste à tisser entre eux des fils de carbone sur le principe du métier à tisser Jacquard.

  • Solidité et fiabilité : les caractéristiques mécaniques du tissé 3D lui confèrent une meilleure tolérance au dommage que le carbone classique. Le risque d’arrachement du rail est quasiment nul.
  • Légèreté et performance : l’utilisation de la technologie tissé 3D, associée à la refonte de tous les systèmes d’ancrage du mât, permet un gain de poids substantiel


Snecma et Safran Engineering Services, deux sociétés du groupe Safran, ont mis à contribution leur expertise dans la technologie du tissé 3D et les moyens de calculs dynamiques.

Plus d'information: www.safran-group.com