You are here

Mise à l’eau du premier trimaran éco-conçu

News International-French

13 Jun 2013

Annoncée lors du dernier Salon Nautic en décembre 2012, la construction de Gwalaz est achevée. A l’initiative de Kaïros, avec le soutien financier de la Région Bretagne, ce premier trimaran en biocomposites, à peine sorti du chantier naval Tricat, a choisi Concarneau pour sa mise à l’eau ce mercredi 29 mai.

Un pari gagné sur l’avenir par Roland Jourdain et son équipe. Gwalaz, un trimaran de 7,11 m a été conçu à partir de fibre de lin, de liège et de balsa, et de résine partiellement biosourcée. Une vraie rupture technologique, en terme d’éco-conception, grâce aux matériaux issus directement de la biomasse pour s’affranchir des ressources fossiles et penser les filières de recyclage dès la conception du produit.

La mise à l’eau de Gwalaz : de l’espace fermé des laboratoires au grand air du large
Les tests en laboratoires effectués en collaboration avec l’IFREMER Brest et le soutien de l’Université de Bretagne Sud avaient permis de valider le remplacement des composites classiques (fibre de verre, âme PVC) par des matériaux biosourcés : fibre de lin, liège et une résine dont 30% provient de molécules issues du colza.

Restait à relever un défi technologique de taille : atteindre une résistance mécanique élevée, encore jamais testée à cette échelle, en mer. L’équipe du chantier naval Tricat où s’est déroulé la construction, sous la houlette d’Antoine Houdet, s’est adaptée à ces nouveaux matériaux pour permettre la construction de ce trimaran.

Gwalaz, à l'épreuve de l'eau et du temps
L’ambition de Kairos avec ce trimaran est de faire avancer les recherches sur les biocomposites. Après cette mise à l’eau réussie, l’étape suivante est de les évaluer en situation réelle de sollicitations et de suivre leur vieillissement.

Le programme de Gwalaz dans les mois à venir permettra à Kaïros de suivre facilement et régulièrement le comportement des matériaux lors de sa première année en mer.
 
De Gwalaz à Explore
A l’image de ce projet Gwalaz qui fait porter un regard nouveau sur les matériaux qui nous entourent, Roland Jourdain a décidé de créer le fonds de dotation EXPLORE pour soutenir et accompagner les explorateurs du XXIème siècle, ceux qui observent le monde d’aujourd’hui pour construire celui de demain.


Plus d'information: www.kairos-jourdain.com