You are here

Mission réussie pour le démonstrateur de rentrée atmosphérique IXV

News International-French

13 Feb 2015

Ce projet a pour objectif l’acquisition par l’Europe de la maîtrise des technologies nécessaires à la rentrée atmosphérique d’un véhicule spatial réutilisable.

L’IXV (Intermediate eXperimental Vehicle), le démonstrateur de rentrée atmosphérique de l’ESA, développé par Thales Alenia Space, a été lancé avec succès ce jour par Arianespace depuis le centre spatial guyanais, à bord du lanceur européen Vega.

A la tête d’un consortium réunissant des entreprises européennes, des centres de recherche et des universités, Thales Alenia Space est en charge de la conception, du développement et de l’intégration du démonstrateur IXV. L’Italie joue un rôle de premier plan dans le cadre de ce programme, fortement soutenu par l’Agence Spatiale Italienne (ASI).

La séparation du lanceur s’est effectuée à une altitude de 320 km. IXV a ensuite continué son ascension pour atteindre une altitude de 412 km. A alors commencé la phase de rentrée pendant laquelle les données expérimentales ont été acquises par le biais d’instruments placés à bord du véhicule. La vitesse de rentrée atmosphérique était d’environ 7.5 km/s à une altitude de 120 km, vitesse typique pour une rentrée atmosphérique d’une orbite basse, similaire à celle de la Station Spatiale Internationale.

La mission, d’une durée d’environ 1h40, s’est terminée par un amerrissage, à l’aide d’un parachute, dans l’Océan Pacifique, où IXV a été récupéré dans la foulée par un navire spécialement équipé.

Des systèmes de protections thermiques en composites à matrice céramique 
Pour son 4e vol, Vega a en effet permis de placer sur une trajectoire suborbitale à une altitude d’environ 412 km le démonstrateur de rentrée atmosphérique européen IXV développé pour le compte de l’ESA. Le projet IXV sous maîtrise d’œuvre de Thales Alenia Space a pour objectif de développer un système autonome de rentrée atmosphérique européen. Herakles grâce à sa maîtrise des technologies composite à matrice céramique (CMC) a conçu, réalisé, et intégré les systèmes de protection thermique en CMC de l’intrados, des bords d’attaque et du nez du véhicule spatial. Soumis à des flux thermiques intenses lors de la rentrée atmosphérique, ces pièces ont été portées à plus de 1600°C.

Mission accomplie pour Herakles qui avec ce succès et ce véritable baptême du feu pour nos matériaux, valide la capacité de sa technologie CMC à soutenir les conditions de températures extrêmes que doit soutenir le système de protection thermique lors de la phase de rentrée atmosphérique. Ce faisant, Safran réaffirme son positionnement de leader mondial dans le domaine des CMC.

Plus d'informations: www.herakles.com - www.esa.int - www.thalesgroup.com