You are here

Moteurs d'avion : Un projet mondial né chez Albany, mené avec Safran

News International-French

19 Jul 2012

L’entreprise de fabrication de textiles techniques à Sélestat conçoit de nouvelles machines à tisser grâce à un service R&D performant. Une première machine d’un genre nouveau est déjà à l’oeuvre à Rochester, aux Etats-Unis. Elle produit des pièces en tissage 3D de composites pour les moteurs Airbus A320 NEO ou Boeing 737.

L’usine du groupe américain qui emploie 240 personnes sur le site de Sélestat comprend un service de recherche et développement important : pas moins de 30 personnes travaillent sous la direction de Sabri Mourad, ingénieur et docteur en mécanique avec plusieurs brevets européens et américain à son actif. Cette équipe à laquelle sont intégrés des étudiants de haut niveau conçoit les technologies de demain pour tout le groupe Albany International. En tout, ce sont 2 millions d’euros qui sont investis chaque année par l’unité de recherche.

 

Ainsi, le service R&D d’Albany Sélestat a conçu une machine à tisser… en 3D, qui fonctionne dans une usine du groupe aux Etats-Unis. Sa particularité : le tissage de fibres de carbone en largeur, longueur et hauteur, qui crée un produit ultra-résistant et dont la forme et l’épaisseur peuvent être calibrées en fonction de son utilisation. Première application, commandée par l’aéronautique : les pales d’avion.

 

Les pales en tissage composite font économiser 15% de carburant

La nouvelle usine lorraine Safran, (*) qui se construit à Commercy, et Albany vont s’associer pour fabriquer ensemble des moteurs où les pales en fibres de carbone tissé seront intégrées. Les commandes de moteurs s’établissent à ce jour à plus de 3.000 pièces, fabriquées à partir de 2014 aux Etats-Unis et 2015 à Commercy. L’intérêt principal des aubes en fibres de carbone tissé est d’alléger le poids de l’avion de 450 kg, ce qui génère 15% d’économies de carburant !

 

Le tissage, une expertise du site de Sélestat

Tous les jours, le site de Sélestat tisse des fibres de polymères pour produire des tapis pour les machines de l’industrie papetière. Ce savoir-faire de plus d’un demisiècle dans le tissage technologiquement avancé a permis le développement d’un projet riche de perspectives. Le tissage 3D ouvre en effet des marchés très importants

 

 

 

Plus d’informations : www.albint.com