You are here

Mov’eo publie un ouvrage regroupant 110 success stories de ses membres

News International-French

2 Sep 2020

Le pôle de compétitivité dédié à la mobilité du futur, publie la 6e édition d’une sélection de success stories des membres du pôle, réparties dans les drivers d’innovation de Mov’eo : mobilité à faible empreinte environnementale, mobilité sûre, autonome et connectée, nouveaux services et solutions de mobilité et excellence industrielle et opérationnelle.

Mov’eo publie ouvrage regroupant 110 success stories de ses membres

Agnès Pannier-Runacher Ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie
Préfacé par Agnès Pannier-Runacher, la 6e édition du Book Success Stories du pôle de compétitivité Mov’eo dévoile aujourd’hui 110 success stories de ses membres. Mobilité à faible empreinte environnementale, mobilité sûre, autonome & connectée, nouveaux services & solutions de mobilité, excellence industrielle & opérationnelle… Ces succès traduisent concrètement la diversité des initiatives collaboratives des membres menées au sein des territoires du pôle, la Mobility Valley française (Normandie et Île-de-France). Des actions solidaires pendant la crise sanitaire liée à la Covid-19 sont également au menu de ce nouvel opus.

Des success stories, des services et des produits issus de projets R&D
Ce Book propose, chaque année, de nombreux produits et services innovants qui traduisent la diversité des initiatives collaboratives développées dans l’écosystème du pôle : un lien permanent entre PME industrielles, ETI, grands groupes, organismes de recherche, réseaux européens, institutionnels et acteurs territoriaux. Le rôle de fédérateur, de catalyseur et de tiers de confiance que joue Mov'eo en fait un acteur essentiel de la filière automobile et mobilités au service de la croissance et de l’emploi.

De la PME au grand groupe, les succès concernent l’ensemble de l’écosystème
Ces nouveaux succès concernent les PME autant que les grands groupes, en passant par les établissements de formation, les centres de recherche ou encore les collectivités :

  • Mobilité à faible empreinte environnementale : motorisation électrique, batteries, bornes de recharge, taxis hydrogène, allègement des véhicules, matériaux biosourcés…
  • Mobilité sure, autonome & connectée : véhicules automatisés, connectés et communicants, digitalisation des routes, protection des piétons et des conducteurs, stationnement intelligent, systèmes avancés d’aide à la conduite…
  • Nouveaux services & solutions de mobilité : mobilités du futur avec les collectivités, e-ticketing, multimodalité, intermodalité, mobilité et handicap, mobilité partagée…
  • Excellence industrielle & opérationnelle : fabrication additive avancée, usine 4.0, transformation digitale, formations industrielles…

Agnès Pannier-Runacher, Ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie:

« Avec le Président de la République, nous voulons que la relance soit un accélérateur de transformation dans nos territoires, en collaboration avec nos partenaires européens. Je sais que cette même ambition anime Mov’eo : faire de nos territoires des pôles d’excellence européens afin de renforcer les chaînes de valeur stratégiques en France. »

Parmi les success stories:

Dehondt Composites : Nattex Panel

Dehondt Composites : Nattex Panel
Nattex Panel est un panneau sandwich 100 % bio-sourcé constitué de peaux en composites thermoplastiques et d’une âme en nid d’abeilles en papier. Les peaux sont fabriquées à partir de plaques consolidées d’un ou plusieurs plis de renfort en fibres de lin, Nattex P-Preg, imprégnés d’une résine PA11, Rilsan. Le panneau est assemblé en continu sans colle, via un équipement de calandrage spécifique (unique en France et disponible aussi en prestations R&D, pilote, pré-série, série). Atouts : légèreté (entre 2 et 3 kg/m2), recyclabilité, finition décorative du panneau avec le tissu en lin, intégration possible de système de fixation, performances acoustiques et thermiques, résistance au feu.
 


Depestele : Lincore

Depestele : Lincore
Depestele conçoit et fabrique une gamme de renforts en fibres longues de lin, constitués de rovings non retordus 100 % lin ou comélés, pouvant être tissés à façon en préformes éventuellement pré-imprégnées. Des associations avec d’autres types de rovings permettent la création de renforts hybrides. Ceux-ci peuvent être fonctionnalisés afin d’améliorer leur capacité d’imprégnation et leurs performances mécaniques. Les renforts Lincore permettent d’obtenir des matériaux composites propres, économes, légers et mécaniquement performants. Ils disposent en outre d’excellentes propriétés acoustiques et thermiques, ainsi que la capacité d’amortir les vibrations et d’assurer la transparence aux ondes électromagnétiques. 

Engineering Conception Maintenance : Companis 3D

Engineering Conception Maintenance : Companis 3D
Engineering Conception Maintenance propose une innovation consistant à exploiter le potentiel des composites tissés 3D à fibres continues pour optimiser l’anisotropie de pièces. Cette innovation, nommée Companis 3D, a pour objectif de livrer un système expert de conception, de dimensionnement et de fabrication de pièces composites 3D ; mais aussi de fournir des démonstrateurs répondant au cahier des charges et validant la pertinence de l’outil développé. L’optimisation des démonstrateurs avec l’outil Companis 3D a permis de converger rapidement vers une configuration matériau (couple armure/résine) pertinente, avec un gain de masse de 36 % pour le triangle de suspension et de 29 % pour la ferrure vérin. L’armure suggérée par l’outil pour ces deux démonstrateurs a été développée à partir des données de sorties du métamodèle C3D. 

Faurecia : Lycos

Faurecia : Lycos
Grâce à sa structure innovante, le siège Lycos bénéficie d’un gain de 1,5 kg par rapport au périmètre considéré (assise fixe garnie hors mécanismes). En réduisant le nombre d’opérations nécessaires dans la fabrication de pièces composites, cette nouvelle technologie permet un gain économique considérable en termes d’outillage et de coût par pièce. L’impact environnemental est également meilleur que pour une assise métal classique. Plusieurs prototypes ont été soumis à des validations en crash-test (essais physiques sécuritaires) qui ont démontré le potentiel de la solution. De plus, les flasques en composite de Lycos sont non seulement structurantes pour l’assise, mais permettent aussi d’intégrer des fonctions décoratives (caractérisation). 

Magna Steyr France : Faux plancher modulable en matériaux bio-sourcés

Magna Steyr France : Faux plancher modulable en matériaux bio-sourcés
Le projet « Easy Lift » avait pour objectif de développer un prototype de plancher mobile multi-positions permettant de doubler la surface de rangement du coffre arrière d’un véhicule. De fonctionnalité intuitive, il adapte le volume en hauteur suivant les objets transportés. Ce plancher structurant est composé d’un sandwich de tissus en lin imprégné de polyamide 11 (bio-sourcé) ainsi que d’une âme de cellulose en nid d’abeilles. Léger et très résistant, il est manipulable à une main. Les caractéristiques mécaniques du lin sont garanties par le label « Qualiflax ». Réalisé à partir de ressources renouvelables, il préserve l’environnement et intègre les critères du développement durable. La fonction Easy Lift en matériaux bio, projet PSPC d’industrialisation des composites thermoplastiques bio-sourcés, a reçu le soutien et le label de trois pôles de compétitivité : Mov’eo, EMC2 et Techtera. 

Promold : Service d’ingénierie pour l’allègement des supports de boîtes de vitesse

Promold : Service d’ingénierie pour l’allègement des supports de boîtes de vitesse
Le support de boîte de vitesses actuellement en usage dans les berlines à motorisation essence conventionnelle pèse 780 g. L’objectif de Promold était de réduire de façon significative la masse de cette pièce en substituant l’aluminium par un matériau polymère chargé en fibres de verre. Une méthode numérique a été mise au point pour déterminer la géométrie idéale de la pièce en matériau polymère afin que celle-ci soit plus légère et aussi résistante que la version en aluminium. Les travaux sur ce support de boîte de vitesse ont débouché sur la mise en pratique d’un processus transposable en bureau d’étude. Ce processus a permis de démontrer la faisabilité de la pièce avec un gain de masse de l’ordre de 30 % par rapport à la version en aluminium. Le matériau retenu pour la fabrication du support est le PA66 GF50 (renfort fibre de verre).