You are here

Novitom, un service de micro-imagerie haut de gamme pour l'industrie et la recherche appliquée

News International-French

1 Dec 2011

La start-up grenobloise Novitom a vu le jour au mois d'octobre 2011. Novitom est la toute première société de service et d'expertise dédiée à l'analyse par micro-imagerie synchrotron. En utilisant les puissantes stations expérimentales des sources synchrotron, tel des scanners ultra-performants, Novitom peut révéler la structure interne de tous types de produits ou échantillons scientifiques, avec un niveau incroyable de détails.

Ainsi, Novitom propose à ses clients des analyses stucturales et chimiques de qualité bien supérieure à celles obtenues en laboratoire. Avec une une offre de service complète et unique, Novitom ambitionne de devenir la société de référence, notamment dans le domaine de la caractérisation des matériaux et produits finis par micro-tomographie X.

 

 

Les différentes propriétés des matériaux (croustillant d'un biscuit, élasticité d'une mousse, rigidité d'un composite renforcé, ...) résultent de la micro-architecture interne de leurs composants. Connaître et maîtriser cette micro-structure, c'est contrôler les propriétés d'un produit en sélectionnant les procédés de fabrication ou de formulation les plus adaptés aux besoins. La micro-tomographie X est une technique unique qui permet de révéler cette architecture de manière non destructive et non invasive. Cette technique de micro-imagerie utilise, en effet, la capacité des rayons X à traverser la matière pour révéler la structure interne de tous types de matériaux, dans ses 3 dimensions.

 

Dans ce domaine, Novitom possède un atout supplémentaire : l'utilisation des propriétés exceptionnelles des faisceaux de rayons X produits par les centres de rayonnement synchrotron. Ces faisceaux permettent d'obtenir des reconstructions microscopiques en 3 dimensions de la plus haute qualité et avec un contraste sans précédent, même sur des matériaux faiblement absorbants. Proposer une haute qualité d'image n'est pas le seul atout de Novitom. Son offre de service « à la carte » et son implication dans des activités de R&D en propre ou en partenariat apportent une réelle valeur ajoutée à ses clients.

 

 

Novitom ne se crée pas ex nihilo. Ses fondateurs Barbara Fayard et Jean Doucet, tous deux chercheurs biophysiciens au CNRS, testent depuis 18 mois la pertinence de leur idée et sa validité économique grâce à Floralis, filiale de l'Université Joseph Fourier en charge de la valorisation des travaux de recherche. Ils ont bénéficié du système unique de Business Unit, mis en place par Floralis et de tous les services proposés : service de communication, suivi commercial, assistance juridique, ressources humaines pour développer l'offre commerciale de Novitom et générer un chiffre d'affaire de 100 k€ dès la première année d'existence. La création de Novitom porte ainsi à 3 le nombre de Business Units essaimées par Floralis. . 

 

 

Novitom est soutenue par différents partenaires qui l'accompagnent dans sa création d'entreprise et son développement : Grain (incubateur grenoblois), Floralis (développement commercial), la source de rayonnement synchrotron Européenne : l'ESRF (recherche et développement scientifique) et la Région Rhône-Alpes. Novitom a d'ailleurs participé aux Grenoble Innovation Fair (GIF) 2011 et a remporté le trophée GIF dans la catégorie Instrumentation.

 

 

Ainsi, c'est tout naturellement que le siège social de la SAS Novitom sera situé à Grenoble. Cette implantation favorisera l'interaction directe avec l'ESRF et les acteurs locaux de la micro-tomographie X et de l'analyse d'images. En particulier, un partenariat avec la société Noesis, spécialisée dans le développement de logiciels d'analyse d'image est à l'étude.

 

 

Cet ancrage local fort ne doit pas faire oublier que Novitom envisage de se développer très rapidement à l'international. Des contacts ont déjà été établis avec d'autres sources de rayonnement synchrotron ce qui permettra à Novitom d'offrir à ses clients le meilleur rapport qualité/coût/délai, quelles que soient leurs demandes.

 

 

Barbara Fayard, future CEO de Novitom se réjouit de cette création et nous explique les motivations qui l'ont poussées vers cette activité : « La valorisation des outils et savoir-faire issus de la recherche académique a toujours été une de mes préoccupations. Précédemment, j'ai eu l'occasion de « pratiquer » la valorisation en étant ponctuellement consultant scientifique pour le compte de tiers. C'est ainsi, que j'ai rencontré plusieurs industriels vivement intéressés par les capacités techniques des sources synchrotron mais ne disposant pas des ressources humaines, scientifiques et techniques pour pouvoir les exploiter pleinement. De l'autre côté, les centres de rayonnement synchrotron créés par et pour la recherche académique restent peu adaptés aux demandes industrielles ou à celles de la recherche appliquée car des limites structurelles et culturelles réduisent fortement la capacité de prise en charge de ces demandes spécifiques. La volonté de dépasser ce clivage m'a conduit à l'idée de création d'entreprise : je veux proposer une solution concrète et opérationnelle aux acteurs de la recherche appliquée désireux d'exploiter les capacités de micro-imagerie des centres de rayonnement synchrotron. Je souhaite également offrir des opportunités de carrière aux jeunes diplômés souhaitant s'investir dans ce nouveau défi ».

 

 

La récente embauche d'Olivier Guiraud, jeune docteur de l'université Joseph Fourier, s'inscrit pleinement  dans cette logique. Il sera en charge du développement technique et commercial de Novitom dans les secteurs de la plasturgie, de la chimie des polymères et des biomatériaux fibreux. Cette embauche permettra à Novitom de conquérir de nouveaux secteurs et l'aidera à atteindre son objectif à court terme de 1M€ de chiffre d'affaire dans trois ans.

 

 

Pour plus d’informations : www.novitom.com