You are here

Plus de 29 000 avions neufs nécessaires ces 20 prochaines années

News International-French

24 Sep 2013

Selon les dernières prévisions globales de marché d’Airbus (GMF-Global Market Forecast), le trafic aérien augmentera au rythme annuel de 4,7 pour cent au cours des 20 prochaines années (2013-2032), représentant une demande de plus de 29 220 nouveaux avions passagers et fret, d’une valeur estimée à près de 4 400 milliards de dollars.

Quelques 28 350 de ces appareils seront des avions passagers, d’une valeur de 4 100 milliards de dollars. Sur ce total, 10 400 environ viendront remplacer les avions existants par des appareils plus efficients. D’ici 2032, la flotte mondiale doublera, passant de 17 740 appareils aujourd’hui à près de 36 560 appareils.

La croissance économique, le développement des classes moyennes, les prix raisonnables, la facilité des voyages, l’urbanisation, le tourisme et la migration, sont autant de facteurs qui contribuent à développer la connectivité entre les populations et les régions, ainsi que la fréquence des voyages. Une urbanisation accrue entraînera le doublement du nombre de mégapoles, qui passera de 42 aujourd’hui à 89 d’ici 2032, et 99 pourcent du trafic long-courrier mondial s’effectuera entre ou via ces mégapoles.

Cette croissance du trafic a conduit à une augmentation de la capacité moyenne des appareils de 25 pourcent, les compagnies aériennes optant pour des appareils de plus grande capacité, ou modifiant la capacité des appareils déjà commandés. Des appareils de plus grande capacité, comme l’A380, combinés à des taux de remplissage plus élevés, permettent la meilleure utilisation de créneaux limités, ainsi qu’une augmentation du nombre de passagers sans vols supplémentaires, comme l’a communiqué l’aéroport de Londres-Heathrow. L’attention accrue accordée à la croissance durable a permis une réduction de la consommation de carburant et du bruit d’au moins 70 pourcent au cours des 40 dernières années, et cette tendance se poursuit avec des innovations telles que l’A320neo, l’A320 équipé de ‘Sharklets’, l’A380 et l’A350 XWB.

Les flux de trafic domestique connaîtront également une hausse importante, notamment en Inde, pays dont la croissance sera la plus rapide (presque dix pourcent), suivie de la Chine et du Brésil (7 pourcent). Globalement, l’Asie-Pacifique, qui affiche un taux de croissance du trafic de 5,5 pourcent, supérieur au taux moyen mondial, représentera 36 pourcent de la demande totale d’avions passagers neufs, suivie par l’Europe (20 pourcent) et l’Amérique du Nord (19 pourcent).

Sur le segment des appareils de très grande capacité (VLA – Very Large Aircraft), dominé par l’A380, la demande en avions passagers s’élève à 1 334 unités, soit une valeur de 519 milliards d’euros. Sur ce total, 47 pour cent seront destinés à la région Asie-Pacifique, suivie par le Moyen-Orient (26 pour cent), puis l’Europe (16 pourcent). La demande en A380 de l’Asie-Pacifique est justifiée par le développement des classes moyennes dans la région, dont le nombre devrait être quadruplé en l’espace de 20 ans.

Sur le marché des bicouloirs, notamment l’A350 XWB et l’A330, la demande est estimée à 6 779 appareils, d’une valeur de 1 820 milliards de dollars. Sur ce total, 48 pourcent des livraisons seront destinées à la région Asie-Pacifique, suivie de l’Europe (15 pourcent) et du Moyen-Orient (13 pourcent).  

Le marché des monocouloirs représente 71 pourcent des livraisons en nombre d’appareils, soit une demande estimée à 20 242 appareils, d’une valeur de 1 800 milliards de dollars. La région Asie-Pacifique représente 34 pourcent de ces livraisons, suivie de l’Amérique du Nord et de l’Europe, qui représentent 23 pour cent chacune. Le succès mondial des compagnies low-cost, notamment en Europe, et en plein essor en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique, contribue à l’ouverture de nouveaux marchés et permet aux nouveaux voyageurs de ces régions de goûter pour la première fois aux avantages offerts par un voyage en avion. D’ici 2032, la part de marché de ces compagnies low-cost sera passée des 17 pourcent actuels à 21 pourcent.

Plus d'information: www.airbus.com