You are here

Programmation pluriannuelle de l’énergie 2020-2028 : les objectifs de la filière hydrogène

News International-French

8 May 2020

Officialisée par un décret publié le 24 avril au Journal Officiel, la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) couvre la période 2019 et 2028 et fixe différents objectifs pour la filière hydrogène. 

Programmation pluriannuelle de l’énergie 2020-2028 : les objectifs de la filière hydrogène

Programmation pluriannuelle de l’énergie 2020-2028 : les objectifs de la filière hydrogène

Par rapport au projet présenté en 2019, les changements dans le domaine de l’hydrogène sont peu nombreux. Sur le volet mobilité, la PPE considère l’hydrogène comme une solution « complémentaire aux batteries et au bioGNV ».

Délaissant la catégorie des voitures particulières, la PPE oriente le développement de la mobilité hydrogène dans une logique de « flottes captives » et souhaite favoriser la mise en place d’écosystèmes territoriaux basé sur la mise en place de flottes professionnelles.

Les objectifs touchent deux grandes familles de véhicules :

  • les utilitaires légers avec un objectif de 5.000 véhicules à horizon 2023 et 20.000 à 50.000 à horizon 2028
  • le transport lourd qui intègre bus, camions, bateaux et trains. L’objectif est de 200 véhicules en 2023 et de 20.000 à 50.000 à horizon 2028.

Sur la partie infrastructures, la PPE fixe un objectif de 100 stations publiques à hydrogène d’ici 2023. A horizon 2028, l’objectif s’étend de 400 à 1000 en fonction des avancées de la filière.

Soutien à l’hydrogène décarboné
Essentiel à la filière, l’hydrogène décarboné concentre une grosse partie des objectifs de la PPE. Le gouvernement souhaite y consacrer 50 millions d’euros par an, notamment via le lancement d’appels à projet sur la mobilité et la production par électrolyse à l’aide d’électricité d’origine renouvelable.

Alors que les opérateurs de stations sont de plus en plus nombreux à opter pour la production d’hydrogène sur site par le biais d’électrolyse « sur site », le gouvernement compte encourager la mise en œuvre de sites de production de l’ordre du Mégawatt (MW). La PPE cible ainsi la mise en œuvre de 1 à 10 "démonstrateurs de puissance" à horizon d’ici à 2023 et de 10 à 100 à horizon 2028. Des installations qui permettront d’engager une production massive d’hydrogène vert. Une façon de résoudre la problématique du stockage des énergies intermittentes mais aussi d’arriver à baisser les coûts de l’hydrogène décarboné. A horizon 2030, la PPE estime que le prix de l'hydrogène vert tombera aux environs de 7 €/kg.