You are here

Résultats du projet européen COSPI

News International-French

7 Jan 2016

Le projet COSPI (Composite stiffened panels infusion), financé par l'UE, a cherché à comparer divers processus d'infusion pour remplacer l'usage de l'autoclave, réduisant ainsi les coûts et l'impact sur l'environnement.

Le traitement par autoclave est une technique bien établie pour fabriquer des panneaux hautes performances en composites, mais elle est coûteuse et consomme de l'énergie. Des chercheurs ont effectué la démonstration d'une méthode sans autoclave pour fabriquer des composites de qualité aviation.

Les panneaux raidis en composites sont présents dans de nombreuses structures d'avion, comme les ailes et le fuselage. Leur usage à grande échelle a conduit à des gains notables en charge, une consommation de carburant et des rejets. Cependant, ils sont coûteux et leur fabrication consomme une quantité notable d'énergie.

Le projet COSPI (Composite stiffened panels infusion), financé par l'UE, a cherché à comparer divers processus d'infusion pour remplacer l'usage de l'autoclave, réduisant ainsi les coûts et l'impact sur l'environnement. Il voulait optimiser l'association de l'infusion, de la préforme composite (fibres sèches) et de la résine, tout en conservant des performances mécaniques acceptables pour des structures principales d'avion.

Les chercheurs ont étudié trois processus d'infusion, utilisant ou non un autoclave. Ces processus ont été exploités en association avec huit résines différentes et deux types de préformes (poudrées et cousues). L'évaluation paramétrique a démontré que le processus d'infusion de résine liquide, hors autoclave et avec des préformes poudrées, optimisait les performances mécaniques et satisfaisait aux critères requis pour des structures principales d'avions. Cette combinaison a servi pour fabriquer le démonstrateur final, constitué d'une lame et de panneaux représentant une section de fuselage.

Le projet COSPI a démontré que le processus d'infusion de résine liquide convenait même sans passage en autoclave pour fabriquer des panneaux raidis en composites, d'une qualité suffisante pour les structures principales d'avions. Il représente ainsi une alternative importante aux méthodes en autoclave, coûteuses et gourmandes en énergie, sans compromettre les performances. Les résultats seront optimisés dans le cadre du programme de recherche de l'UE pour réduire l'impact du vol sur l'environnement.

Plus d'informations: www.cordis.europa.eu