You are here

Safran lance une OPA amicale sur Zodiac Aerospace de près de 10 milliards d'euros

News International-French

19 Jan 2017

Offre Publique d'Achat amicale de Safran sur Zodiac Aerospace, à 29,47 € par action Zodiac Aerospace, suivie d'une fusion sur la base de 0,485 action Safran (après détachement d'un dividende exceptionnel) pour 1 action Zodiac Aerospace, assortie du versement d'un dividende exceptionnel de 5,50 € par action aux actionnaires de Safran, avant la clôture de l'opération.

Safran lance une OPA amicale sur Zodiac Aerospace de près de 10 milliards d'euros

Safran, groupe international de haute technologie, équipementier de premier rang dans les domaines de l'Aéronautique et de l'Espace (propulsion, équipements), de la Défense et de la Sécurité5, et Zodiac Aerospace, leader mondial de la sécurité et des systèmes aéronautiques, sièges et cabines pour l'aéronautique, annoncent ce jour être entrés en négociations exclusives pour l'acquisition de Zodiac Aerospace par Safran dans le cadre d'une OPA amicale de Safran sur Zodiac Aerospace, à 29,47 € par action Zodiac Aerospace, suivie d'une fusion sur la base de 0,485 action Safran pour 1 action Zodiac Aerospace.

Avant la fusion et sous réserve de son approbation, Safran verserait à ses actionnaires un dividende exceptionnel de 5,50 € par action.

Selon les conditions de l'accord envisagé :

  • Safran lancerait une offre publique d'achat des actions de Zodiac Aerospace à 29,47 € par action, soit une prime de 26,4 % par rapport au cours de clôture de Zodiac Aerospace6 au 18 janvier 2017 et de 36,1 % par rapport au cours moyen pondéré par les volumes de Zodiac Aerospace sur 3 mois. Le seuil de réussite de l'offre publique serait fixé à 50% du capital de Zodiac Aerospace. Les actionnaires familiaux ainsi que deux actionnaires institutionnels (FFP et Fonds Stratégique de Participations), actionnaires de référence de Zodiac Aerospace qui détiennent ensemble près de 32 % du capital social de Zodiac Aerospace, entendent demeurer des actionnaires de long terme de la nouvelle entité et s'engageraient à ne pas participer à l'OPA.
  • Sous réserve du succès de l'offre publique d'achat et de l'approbation de la fusion par les actionnaires respectivement de Safran et de Zodiac Aerospace, Safran et Zodiac Aerospace procéderaient à une fusion sur la base d'une parité d'échange de 97 actions Safran pour 200 actions Zodiac Aerospace, ou 0,485 action Safran par action Zodiac Aerospace, cohérente avec le prix de l'offre publique après prise en compte du versement du dividende exceptionnel ;
  • Avant la réalisation de la fusion, et sous réserve du succès de  l'offre publique d'achat et de l'approbation de la fusion par les actionnaires de Safran et de Zodiac Aerospace, Safran verserait un dividende exceptionnel de 5,50 € par action à ses actionnaires, soit un montant total d'environ 2,3 Mds d'euros.

Les familles fondatrices de Zodiac Aerospace, FFP, Fonds Stratégique de Participations et l'Etat Français, entendent rester actionnaires de référence de Safran, avec environ 22 %7 de son capital, et une fois l'opération finalisée, signer un pacte d'actionnaires prévoyant une clause d'incessibilité de deux ans.

L'opération donnerait naissance à un leader mondial des équipements aéronautiques grâce à l'alliance de l'expertise, des technologies, des talents et des positions de premier plan de Safran et Zodiac Aerospace. La nouvelle entité associerait les compétences de Safran en matière de trains d'atterrissage, de roues et freins, de nacelles, de systèmes électriques embarqués, d'actionneurs et d'avionique aux positions de Zodiac Aerospace dans le domaine des sièges, des aménagements de cabine, de la répartition de puissance, des circuits d'éclairage, d'alimentation en carburant, d'oxygène et de fluides et des équipements de sécurité.

Dans le secteur des systèmes électriques, les actifs de Zodiac Aerospace viendraient renforcer le portefeuille de technologies de Safran et offriraient au groupe un positionnement idéal pour les développements futurs de l' «avion plus électrique».

Sur une base pro forma, intégrant l'activité de propulsion de Safran, le nouveau groupe emploierait environ 92 000 collaborateurs (dont plus de 45 000 en France) et réaliserait environ 21,2 Mds d'euros de chiffre d'affaires ajusté et environ 2,7 Mds d'euros de résultat opérationnel courant ajusté8. Sur cette base, le nouveau groupe serait le troisième acteur mondial du secteur aéronautique9. Le nouveau groupe deviendrait également le deuxième équipementier aéronautique mondial, avec un chiffre d'affaires pro forma d'environ 10 Mds d'euros dans les équipements10. Il serait présent dans plus de 60 pays.

Renforcement du coeur de métier aéronautique et une présence élargie
L'opération s'inscrirait pleinement dans la stratégie annoncée par Safran de recentrage sur ses métiers coeurs de l'aéronautique et de la défense. La nouvelle entité proposerait une gamme complète de produits qui renforcerait la présence de Safran sur l'ensemble des grands programmes aéronautiques et dynamiserait sa croissance organique, en réduisant sa sensibilité aux cycles de livraison des avionneurs.

L'opération renforcerait l'exposition de Safran à une base de coûts libellés en dollars, en particulier en Amérique du Nord, où Zodiac Aerospace a une présence forte.