You are here

Safran va créer un campus d’impression 3D en Gironde

News International-French

14 Mar 2019

Le groupe Safran a annoncé qu'il allait investir 68 millions d'euros dans un site d'impression 3D proche de Bordeaux.

Safran va créer un campus d’impression 3D à Bordeaux

Le bâtiment devrait être inauguré au premier trimestre 2020. A l’ouverture, ce campus, qui regroupera des activités de recherche, de développement et d’industrialisation fera travailler 90 personnes. A terme, 200 salariés et une soixantaine de machines sont attendus. Ce projet, baptisé Campus Safran Additive, coûtera 68 millions d’euros, dont 7 millions d’aides européennes et régionales. Ces 7 millions sont des aides à l’investissement (5,9 millions) et à l’innovation (1 million). Philippe Petitcolin a indiqué que le groupe Safran allait signer une convention avec l'Etat pour le reclassement de 30 à 50 salariés de l'usine Ford de Blanquefort (Gironde) qui doit fermer. 

Safran a également en projet l’ouverture d’un site spécialisé dans la production d’éléments en carbone pour les freins carbone des avions, en raison de la hausse de la demande pour ces équipements. Celui-ci sera localisé en Rhône-Alpes où deux sites avaient été envisagés. Le premier sur le Parc industriel de la Plaine de l'Ain, sur la commune de Saint-Vulbas (Ain), l'autre sur le territoire de la Métropole du Grand Lyon (Rhône), à Feysin, dans la vallée de la chimie. Dans les deux cas, la région Auvergne-Rhône-Alpes apportait une aide de 10 millions d'euros. A la clé : une usine automatisée qui représente un investissement de 230 millions d'euros.

Dans son intervention au coté du directeur générale de Safran, le ministre Bruno Le Maire s'est donné quinze jours pour aplanir les dernières difficultés et permettre au groupe Safran d'arrêter son choix.