You are here

SCEI distribue l’imprimante 3D de Mark Forged et un système de localisation de fuites pour mise sous vide

News International-French

26 Nov 2015

Le distributeur spécialiste des composites pour le marché aéronautique, devient distributeur européen des imprimantes 3D de MarkForged permettant la fabrication de pièces renforcées de fibres continues de verre, de carbone ou d’aramide. La société présente également un système de localisation par triangulation de fuites pour la mise sous vide (pour les procédés sous autoclave ou d’infusion donc).

L’impression 3D avec des fibres de renfort continues
L’imprimante 3D Mark One de MarkForged, crée par un ingénieur Aéronautique du MIT, s’est rendue célèbre grâce à un lancement réussi sur Kickstarter. Ce produit s’éloigne maintenant du champ du mouvement «Makers» et intéresse les industriels car très accessible (prête à imprimer avec ses consommables à partir de 8000$). SCEI distribue cette imprimante 3D de bureau et ses consommables en Europe.

De petite taille (575mm x 322mm x 360mm), cette imprimante permet néanmoins d’imprimer des pièces de taille intéressante dans nombres d’applications avec des dimensions jusqu’à 320mm x 132mm x 160mm avec une précision de 0,1mm. L’utilisateur peut choisir d’imprimer avec du PA 6.6 seul ou renforcé de verre, de carbone ou encore d’aramide (Kevlar®). Il peut ainsi obtenir des pièces jusqu’à 24 fois plus résistance qu’avec de l’ABS.

La Mark One est disponible en 2 versions «Standard» et «Professional». La version «Professional» permet notamment d’imprimer également du Kevlar® alors que la «Standard» se limite au verre et au carbone et d’avoir tout le pack logiciel en local sur un poste alors qu’en standard il faut nécessairement passer par le Cloud.

Côté logiciel, Eiger, développé par MarkForged, est disponible sous Windows 7+, Mac OS 10.7 Lion+ et Linux. Il supporte les fichiers .STL. Tous les fichiers de conception standard pouvant être convertis sous ce format. L’imprimante se connecte au PC ou au Mac via connexion Wifi ou câble Ethernet. Le logiciel détermine lui-même le positionnement des fibres de manière concentrique et permet la réalisation de structures sandwich avec une âme maillée en PA 6.6. La pose d’inserts est également possible ab initio ou en cours d’impression en mettant l’imprimante en pause.

Les applications de cette imprimante sont nombreuses: pièces fonctionnelles personnalisées, fixations, outillage, prototypage, customisation…

SCEI a développé un site dédié à cet équipement en français et en anglais (www.3Dcompositeprinters.fr), très bientôt accessible. Une imprimante est disponible pour des essais dans les locaux parisiens de SCEI.


Système de localisation de fuites lors de la mise sous vide
Tout opérateur installant des bâches à vide a connu les affres d’une fuite difficile à localiser et chronophage. Une société canadienne a inventé un système de localisation de fuites permettant des gains réels de productivité. SCEI le distribue en Europe.

Ce système se présente sous la forme d’une mallette avec un PC gérant 6 prises de vide. Il est possible de relier 2 mallettes ensemble et de passer à la gestion de 12 prises de vide. Pour des besoins encore plus important, un système stationnaire est également disponible pour gérer jusqu’à 24 prises.

Ce système, très simple d’utilisation, est dédié aux pièces de grande taille et/ou à géométrie complexe. Exemple de précision: sur une pièce de 20 mètres par 3 mètres, le système localise la fuite sur disque de 10 cm de diamètre.

Les drainages, dégagement gazeux, et les fuites peuvent être identifiées, mesurées, localisées et enregistrées. Utile pour certaines résines, cet appareil peut également indiquer la présence d’humidité.

SCEI présentera ces deux 2 équipements lors du prochain JEC World 2016 sur son stand hall 5A stand N44.


Plus d'informations:

SCEI
Emmanuel VERNET
Tél.: +33 (0)1 45 00 94 46
email: vernet@scei.fr

Company: