You are here

SEAir : un bateau de 40 pieds à foils

News International-French

7 Dec 2017

Les choses vont vite dans le monde très fermé du foil. Les Néo-Zélandais ont marqué un tournant stratégique avec l’annonce d'un monocoque "full Flying", l'AC75 à foils, comme prochain support pour la Coupe de l’America. La société SEAir avec le lancement du prochain support pour la Coupe de l’America. La société SEAir avec le lancement du premier 40 pieds volant, dont la construction débutera en 2018, se place idéalement dans cette envolée technologique.

Avec le premier vol du Mini 747 en 2017, SEAir emmené par Richard Forest et Bertrand Castelnerac s’est d’emblée positionné comme l’acteur incontournable dans la création de ses solutions de vols en foils. Avec des systèmes adaptés et brevetés et deux années d’études pour mener le Mini 747 au-dessus de la mer, l’aventure du vol en monocoque passe indéniablement par de plus grandes unités et c’est en toute logique que le bureau d’étude de SEAir travaille actuellement sur le futur monocoque de 40 pieds (12 mètres). 

SEAir: un bateau de 40 pieds à foils

« Imaginer une lignée de grands frères, à commencer par les 40 pieds, devient donc tout naturel. Les études menées, les travaux en atelier et les essais nous ont amené à nous poser des questions essentielles. Pour faire évoluer ce type de bateaux, le temps est long et incompressible. Il est certain que, quelle que soit la taille du bateau construit sur ces principes, il sera plus rapide que tous les autres de la même taille dans la plupart des conditions » analyse Bertrand Castelnerac, co-fondateur de SEAir. 

A ce stade, le 40 pieds SEAir à foils n’est plus un projet et déjà 6 intentions marquées d’acquisition sont posées à travers le monde. Cette catégorie de bateau dont la notoriété passera inévitablement par de multiples tentatives de records et de courses au large sera un événement sportif et visuel. Le premier 40 pieds devrait sortir fin 2018/début 2019.

La Coupe de l’America en ligne de mire 
En dévoilant il y a deux semaines le design du prochain bateau support de la Coupe de l’America, les Néo-Zélandais ont frappé un grand coup et permettent à la Société SEAir de se retrouver sur le devant de la scène grâce à leur savoir-faire et compétences reconnues dans la maîtrise et la conception du foil. 

« Les futurs monocoques AC75 « Full flying » annoncés pour la Coupe de l’America viennent donc conforter SEAir dans ses recherches, et notamment dans l’importance que nous accordons au « canting » de foil. Si ce mouvement pendulaire latéral ne nous sert pas à la rétractabilité du foil, il nous apporte la stabilité en mer, en gérant la hauteur de sa pointe. Par ailleurs, à voir ces pièces complexes et contraintes que sont les foils des AC75, la question se pose de savoir qui aujourd’hui est capable de les fabriquer sans frémir. C’est ici que les travaux de SEAir dans la fabrication robotisée de foils full carbone décuplent d’importance. Ces nombreux sujets d’investigation nous ont permis de discuter déjà avec trois équipes différentes engagées dans la Coupe de l’America » complétait Bertrand Castelnerac.