You are here

SMM monte en puissance depuis 9 mois

News International-French

7 Jun 2018

Soutenue par les commandes de Bénéteau et de Naval Group, l’entreprise, reprise il y a 9 mois par le Groupe Carboman (60%) et Lorima (40%), a embauché un salarié par mois depuis septembre et continue de développer son activité de conception de maîtres modèles et de moules.

SMM monte en puissance depuis 9 mois

Visite guidée chez SMM
Directeur Général du Groupe Carboman et de SMM, Jean-Claude Schoepf et son équipe ont accueilli Eurolarge Innovation dans le cadre des Matinales pour découvrir l’entreprise de Lanester et annoncer la mise en ligne de son nouveau site internet. Une vingtaine de personnes ont pu découvrir les processus d’usinage et une fraiseuse numérique impressionnante (46 mètres de long).

Du bloc de polystyrène au moule lustré
Tout commence par l’assemblage et le collage de blocs de polystyrène pour former un volume dans lequel le modèle sera usiné. Ce volume est déposé sur un châssis et un plateau de bois pour en assurer la stabilité et éviter toute déformation.

SMM monte en puissance depuis 9 mois - Usinage des blocs de polystyrène

Une première phase d’usinage est programmée pour former une ébauche à 15 mm en retrait de la forme finale. Cette ébauche est alors couverte d’une stratification époxy/verre afin de former une barrière chimique qui permet la projection d’environ 30 mm de pâte polyester.

La forme finale de la pièce est obtenue après la seconde phase d’usinage « à la cote ». Chacune des étapes est précédée d’un ponçage méticuleux.

Le client peut commander un modèle (ou master) pour fabriquer un moule composite et produire des pièces en séries ou bien un moule direct pour la réalisation de quelques pièces. Un choix de finitions est également proposé : brut d’usinage, finition apprêt ou encore lustrage.

SMM monte en puissance depuis 9 mois - Maître modèle lustré

SMM, un fort potentiel
SMM est une des seules entreprises d’usinage en Europe à posséder une fraiseuse numérique à 5 axes permettant de modeler des pièces de très grandes dimensions allant jusqu’à 46 mètres ainsi qu’un savoir-faire et une expertise de plus de 30 ans.

L’entreprise est très innovante et cherche les meilleures solutions pour répondre aux demandes de ses clients en termes techniques et logistiques. Interrogé sur le transport des grandes pièces, Jean Claude Schoepf répond :

« Nous réfléchissons à des solutions de transport par barge car nous sommes très proches de la zone portuaire du Rohu, ce qui permettrait de réduire le temps d’assemblage. En effet, certains moules doivent être découpés afin d’être transportables par la route». C’est le cas pour certaines pièces de l’éolien. Un marché qui intéresse SMM tout autant que l’aéronautique.