You are here

Succès pour le congrès international "Matériaux Polymères & Industrie Automobile"

News International-French

30 Aug 2012

Les constructeurs ont, en préambule, rappelé le cahier des charges actuel et à 10 ans des matériaux dans l’automobile. Ainsi, le besoin d’allégement, pour répondre aux impératifs de réduction des émissions de CO2, a été réaffirmé.

Le potentiel des polymères et des composites a été confirmé, mais dans un champ de contraintes consistant à raisonner à iso-coût (voire à coûts réduits), re-designer en intégrant les fonctions, et tenir compte de la nécessaire réduction de l’empreinte environnementale des matériaux et procédés associés. Une attente a aussi été exprimée en terme de maturité accrue des solutions polymères et surtout composites (notamment à renforts continus pour applications structurales), mettant en exergue la nécessité de maîtriser mieux encore la virtualisation des procédés et des comportements des matériaux hétérogènes et anisotropes en conditions extrêmes d’utilisation et de s’intéresser aux assemblages composites/métal, métal/plastiques, composites/composites dans une approche multi-matériaux.

 

 

Les conférences proposées ont suscité des échanges fructueux entre les 167 participants issus de 70 sociétés, représentant toute la filière industrielle concernée, à savoir constructeurs(Renault, PSA, Volvo), équipementiers et transformateurs (Faurecia, Plastic Omnium, Valéo ...), producteurs de matières premières (Boréalis, Dow, Roquette, LyondellBasell, Rhodia/Solvay, Sabic ...) et de renforts (Chomarat, Hexcel, OCV), éditeurs de logiciels, fournisseurs de services. Des éléments de réponse ont été apportés sous divers angles, en termes de :

  • « matériaux » avec de nouveaux polymères thermoplastiques ou thermodurcissables, de nouveaux renforts (charges, fibres continues, architectures textiles), des associations nouvelles polymères/charges ou renforts, soit à performances thermomécaniques ou multifonctionnelles améliorées, soit à empreinte environnementale réduite (renforts ou plastiques biosourcés ou recyclés).
  • « procédés », qu’il s’agisse de technologies de plasturgie (injection, SMC …) ou d’assemblage (collage, soudage, surmoulage d’inserts).
  • « modélisation/simulation », avec une approche intégrée conception-fabrication mettant en œuvre un continuum entre simulation des procédés, de la microstructure induite, et des performances résultantes.
  • « produits innovants », avec des illustrations abouties présentées dans le domaine des suspensions de moteurs, sièges, panneaux de carrosserie, airbags, vitrages.

 

Le congrès s’est achevé par une visite de la plate-forme « Plasturgie & Composites » du Département TPCIM, membre fondateur du Campus International sur la Sécurité et l’Intermodalité dans les Transports (CISIT).

 

Plus d'informations: www.mines-douai.fr