You are here

Transformation du catamaran orange II en yacht de croisière

News International-French

1 May 2014

François Bich et Multiplast (Vannes) s'associent pour donner une seconde vie à l'ancien catamaran de course.

Ce bateau, mené par Bruno Peyron, a detenu le Trophée Jules Verne (record du tour du Monde à la voile en équipage) en 50 jours, 16 heures et 20 minutes de 2005 à 2010 mais aussi le plus rapide sur l'Atlantique Nord, la Méditerranée et sur 24 heures (766.8 miles soit 31.95 noeuds de moyenne).

Conçu par le Gilles Ollier Design Team et construit par le chantier Multiplast, Orange II, long de 36 m, est un bateau qui a gagné de nombreux prix. Il fallait donc iun passionné expérimenté pour s'attaquer à un projet de cette envergure : ce sera François Bich.

François Bich débute sur le bateau familial dessiné par M.André Mauric. Il acquiert ensuite une expérience sur dériveurs (Ponant et 505). Dès 1965, il navigue sur le 12 m JI Sovereign utilisé pendant l'été en tant que bateau familial. Il dédiera ensuite 4 années de sa jeunesse à la préparation de la Coupe de l'America et sera incorporé au bataillon de Joinville au titre de l'entrainement pour cette épreuve. En 1970 et 1974 il participera à Newport, sur France à la Coupe de l'America.

Passionné de multicoques, du Hobie Cat au Formule 40, François Bich est l'un des rares amateurs de beaux bateaux capables de donner une deuxième vie à Orange II. Il sait qu'il bénéficiera d'un bateau exceptionnel pour faire le tour du monde.

Jack Michal, Franck Martin et Yann Penfornis, trois des architectes ayant participé à la conception initiale du catamaran au côté de Gilles Oliier, ont ressorti les plans et les notes de calculs pour élaborer les modifications du bateau. L'objectif étant de le transformer en yacht de croisière rapide sans perdre l'ADN du bateau de course. Ainsi une nacelle profilée de 70 m² sera greffée derrière la poutre de mât. Six cabines seront aménagées dans les coques accueillant 3 couples d'invités et un équipage de 5 personnes.

D'un point de vue technique, malgré la forte volonté et de nombreuses démarches du nouveau propriétaire pour naviguer sous le pavillon français, cette transformation ne sera possible qu'en optant pour une réglementation britannique plus adaptée et moins contraignante.

Plus d'information: www.multiplast.eu

Company: