You are here

Un effecteur de perçage vibratoire pour percer des empilements multimatériaux

News International-French

20 Jul 2017

Dans le cadre d'un co-développement, AEI et les institus Carnot Arts et Cetim ont mis au point unetechnologie qui ouvre la voie au perçage vibratoire intelligent.

Un effecteur de perçage vibratoire pour percer des empilements multimatériaux

Avec l’effecteur Spineo, la PME Advanced Engineering & Innovation (AEI) propose aux spécialistes de la production aéronautique de percer des empilements multimatériaux en adaptant les conditions de coupe à chaque nouvelle couche. Avec à la clé, des durées de vies des forets plus importantes et des temps de perçages 3 à 10 fois plus courts qu’avec des techniques classiques.

Cette technologie doit permettre le développement du perçage vibratoire intelligent grâce à la combinaison de deux innovations clés : une architecture mécanique spécifique développée par AEI et l’Institut Carnot (IC) Arts, et la technologie brevetée d’assistance vibratoire par actionneur piézoélectrique mise au point par les IC Cetim et Arts. Leur association au sein d’une broche de perçage unique fait l’objet, depuis 2016, d’un co-développement entre AEI et le Cetim.

Compact et léger
Cet effecteur bénéficie d’une conception compacte, d’une masse divisée par quatre par rapport à une solution classique et, surtout, de la capacité de régler finement les paramètres de fragmentation des copeaux pour traiter une grande variété de matériaux. L’extension de ses capacités à la détection automatique de changement de matériaux devrait en outre permettre à AEI de proposer du perçage vibratoire adaptatif.

Après la présentation de la technologie au Bourget, le premier prototype de Spineo doit être monté à la rentrée 2017 sur un des robots de la plateforme Robotic Park de l’IC Cetim, en vue de son industrialisation.

Deux co-développements 
Si AEI atteint ce niveau de performance, c’est grâce à deux co-développements successifs. Le premier, lancé en 2010 avec l’Institut Carnot (IC) Arts, a abouti à la mise au point une gamme d’unités de perçage automatiques (UPA) de structures aéronautiques originales à deux titres : elles sont électriques, quand la plupart des équipements du marché sont pneumatiques, et leur cinématique met en œuvre deux axes indépendants (une rotation et une translation) autorisant le pilotage des paramètres de fractionnement des copeaux en perçage vibratoire. Le deuxième, initié en 2016, lui permet d’aller plus loin en combinant, dans un seul module, cette architecture avec la technologie brevetée d’assistance vibratoire par actionneur piézoélectrique développée par le Cetim et l’IC Arts. Le résultat : un nouvel effecteur de perçage vibratoire destiné à des solutions robotisées, compacte, à la masse divisée par quatre par rapport à une solution classique, et capable de régler finement les paramètres de fragmentation des copeaux pour traiter une grande variété de matériaux.