You are here

Un nouveau procédé d’injection de Mecaplast pourrait réduire de moitié le poids des pièces

News International-French

13 Jun 2012

D’après la société Mecaplast, qui compte parmi les principaux équipementiers en pièces en plastique pour l’automobile, sa nouvelle technologie brevetée de moulage par injection pourrait permettre de réduire de 30 à 50% le poids des pièces d’habillage intérieures et extérieures en l’associant à de nouvelles formules de polypropylène.

Sise à Monaco et disposant de nombreuses usines en France, en Europe, en Turquie, au Brésil, au Mexique et en Chine, Mecaplast s’apprête à lancer un projet financé par le gouvernement français et baptisé « Plume », destiné à industrialiser le procédé, lequel repose sur une ouverture du moule pendant l’injection, un agent gonflant chimique et des matériaux de renforts de faible poids. Prévu pour démarrer en septembre et pour s’étendre sur deux ans, ce projet représente un budget de 2,4 millions d’euros.




Le projet impliquera plusieurs autres sociétés françaises, à savoir le compounder de matières Sumika Polymer Compounds (une société du groupe Sumitomo) basé à Saint-Martin de Crau, le mouliste Cero à Nantes, l’IMP, laboratoire de recherche en sciences des polymères de l’université de Saint Étienne, et le Cemef qui, basé à Sophia - Antipolis, est un laboratoire de recherche des Mines ParisTech avec une expertise en matière de simulation des procédés.




D’après Elsa Germain, ingénieur Recherche et Innovation chez Mecaplast, « l’utilisation de pièces fabriquées par le procédé Plume pourrait permettre de réduire de 5 à 7 kg le poids total d’un véhicule, avec un effet très net sur la consommation de carburant et, par suite, une réduction des émissions de dioxyde de carbone de 0,5 à 0,7 g/km ».




Des constructeurs comme Honda et Toyota fabriquent déjà des pièces au Japon à l’aide d’un procédé similaire. Toutefois, ils se heurtent à certaines limites, en particulier au niveau de l’aspect de surface, dues à l’utilisation de polypropylène chargé talc. Le procédé Plume fera appel à de nouveaux compounds polypropylène chargé en talc ou non, mais également à base de nouveaux renforts qui non seulement permettent d’obtenir une meilleure qualité de surface, mais aussi contribuent à une réduction de poids qui peut atteindre 7% sans dégradation des propriétés mécaniques. Des formules à base de divers types de renfort seront testées dans le cadre du projet Plume.




Reposant sur un copolymère PP-choc et mises au point exclusivement pour Mecaplast, les nouvelles formules présentent aussi d’excellentes propriétés d’écoulement, avec un Melt Flow Index supérieur à 50 g/10 mn, un critère essentiel pour la réussite du procédé Plume.




Dans le procédé Plume, la matière est injectée dans un moule équipé de parois mobiles, d’abord en position avancée. Lorsque toute la matière est injectée et que la peau de la pièce s’est solidifiée, ces parois reculent. Il en résulte une diminution de la pression dans l’empreinte et l’agent gonflant chimique, qui était jusqu’alors dissous dans la masse fondue, s’expanse dans les régions de la pièce encore en phase fondue et forme une structure cellulaire qui remplit le volume nouvellement créé. Le procédé d’allègement en lui même permet de réduire d’au moins 30% le poids de la pièce par rapport à un moulage classique en compact.




Le Cemef se chargera de l’étude de la rhéologie et de ses effets sur le process, ainsi que de l’analyse des microstructures formées par l’agent gonflant chimique. L’IMP UJM se chargera de l’étude du comportement mécanique des pièces dans diverses conditions.




Mecaplast a prévu de tester le procédé sur deux types de pièces : une garniture intérieure de hayon et des pièces extérieures de type ceinture de caisse. Ces dernières seront fabriquées selon deux variantes: une avec surface finie grainée et l’autre avec surface finie peinte.

 

 

À propos de MECAPLAST
Le Groupe MECAPLAST est l’un des leaders européens de l’équipement automobile. Fondé en 1955 par Charles Manni, le groupe conçoit, développe et fabrique des pièces et des systèmes complets de carrosserie et de moteur. Il réalise un chiffre d’affaires de 692 millions d’euros avec 5 500 personnes réparties dans 15 pays pour servir le marché automobile mondial.


Plus d'informations: www.mecaplast.com