You are here

Un pôle Recherche-Formation-Innovation sur les énergies marines renouvelables

News International-French

19 Feb 2015

La région Pays de la Loire met en place un dispositif régional de pilotage et d'orientation des énergies marines renouvelables permettant une meilleure coordination des acteurs de cette filière et une montée en puissance rapide et très significative au meilleur niveau international.

Depuis 2009, la Région des Pays de la Loire œuvre activement à la construction d’une filière énergies marines renouvelables (EMR). En 2013, elle a notamment lancé une démarche pour constituer un pôle Recherche-Formation-Innovation sur les EMR afin de rapprocher le monde la recherche et de la formation avec les industriels. Une synergie indispensable pour être compétitif sur l’échiquier européen.

Les Pays de la Loire, place forte et incontournable de la filière des énergies marines renouvelables (EMR) en France. C’est aujourd’hui une réalité. Mais la Région qui a fait du développement de cette filière l’un des piliers de sa stratégie industrielle et de sa transition énergétique, souhaite également asseoir sa place de leader à l’échelle internationale. En mai 2013, elle a initié la création d’un triangle RFI (Recherche – formation - innovation), une nouvelle approche intégrée au cœur de sa stratégie de développement, dédié aux EMR.

Le pilotage du projet a été confié à l’Ecole centrale de Nantes, avec l’Université de Nantes, l’IRT Jules Verne, le pôle EMC2, et l’Agence régionale. Avec l’aide du cabinet de conseil en stratégie CM International, un diagnostic des forces et faiblesses du territoire a été établi, accompagné d’un plan d’actions.

L’enjeu est double : il s’agit à la fois de répondre à court et moyen termes aux enjeux spécifiques de l’éolien offshore posé et flottant en matière de recherche, d’innovation et de développement des compétences, en prenant le leadership sur l’éolien posé, en particulier en conditions extrêmes et complexes (sols durs, houle de forte amplitude…), et en accélérant conjointement, le passage de structures posées vers des structures flottantes.

L’autre défi est de prendre de l’avance sur les technologies EMR moins matures telles que l’hydrolien (fondations notamment) et l’énergie thermique des mers (ETM), en développant des briques technologiques spécifiques.

Plusieurs leviers d’action
En matière de recherche, les objectifs sont à la fois de consolider le réseau académique à travers le recrutement de chercheurs et enseignants-chercheurs, favoriser des programmes de recherche conjoints et encourager la dimension internationale en favorisant la mobilité entrante et sortante, avec l’accueil notamment de chercheurs étrangers de très haut niveau, et en s’insérant dans les réseaux internationaux.

En matière d’innovation, trois leviers ont été identifiés : la consolidation des infrastructures expérimentales au service des EMR, la concrétisation des collaborations industrielles et publiques-privées, la promotion internationale de l’offre régionale en matière d’infrastructure, et la préparation des évolutions nécessaires concernant les infrastructures portuaires et solutions logistiques.

Enfin, s’agissant de la formation, le souhait est de structurer l’offre de formation initiale régionale autour de cinq parcours socles associant largement les industriels, ainsi que l’offre de formation continue, et valoriser de l’offre sur le plan national et international.

Les acteurs du pôle RFI EMR

  • Académiques : l’Ecole centrale de Nantes, les universités de Nantes, Angers, Le Mans, l’Iftar, l’Ifremer, le Pres Unam
  • Industriels : Alstom, STX, EDF-EN, WPD, DCNS, IRT Jules Verne, EMC2, Atlanpôle, CEA Tech, CCI, et diverses PME et start-ups innovantes
  • De la formation : IUT de Nantes et Saint-Nazaire, Polytech Nantes, Greta, ENSM, Cesi, Istia
  • Institutionnels : Région des Pays de la Loire, Carene, Nantes Métropole, D2RT (Délégation régionale à la recherche et à la technologie)

Plus d'informations: www.paysdelaloire.fr - www.ec-nantes.fr