You are here

Un sous-marin à pédale pour traverser la Manche

News International-French

18 Aug 2016

Le projet poisson pilote a pour but la construction d'un petit sous-marin à propulsion humaine et autonome en haute-mer afin d'explorer la Manche.

Le projet

Ce projet a pour but :

  • D'explorer la Manche dans ses zones profondes et méconnues
  • En ramener des images et les partager avec le public et les chercheurs, afin de rendre concrets les enjeux de sa gestion durable
  • Promouvoir la sobriété énergétique avec le défi physique et technique de la propulsion humaine
  • Attirer les jeunes curieux vers les disciplines scientifiques

Le sous-marin

La coque du sous-marin est d'abord constitué d'une armure d'acier d'1cm d'épaisseur afin de parer à la prerssion externe de l'eau, avec un facteur sécurité de 3 au plus profond de l'itinéraire (-120m).

La propulsion humaine est un défi physique mais aussi technique pour la conception du sous-marin, car même après entrainement, les occupants ne pourront délivrer qu'une puissance moyenne limitée. L'équipe a donc mis l'accent sur les performances hydrodynamiques du sous-marin, notamment en utilisant une coque externe en matériau composite aux formes étudiées.

La carène en composite étant terminée, après une exposition chez leur mécène Total début Décembre 2015, l'équipe a présenté le sous-marin au Salon Nautique international de Paris.

Projet Poisson Pilote Nautic 2015

Test de la coque épaisse à 255 mètres de profondeur à Toulon
Une grande étape a été franchie vendredi 1er juillet. Sans personne à l'intérieur, la coque résistante à la pression a été descendue au bout d'une corde à plus de 250 mètres de profondeur pendant une heure. Avec le concours du Coquimar, bateau de travail, et sous la bienveillance des autorités. Le verdict : pas d'implosion ni de fuite. Ce test était important car il valide la conception et la qualité de fabrication de la coque, et permettra de descendre avec sérénité jusque 100 mètres de profondeur dans la Manche.