You are here

Une hélice composite pour propulser un navire de 30m pouvant transporter 286 passagers

News International-French

23 Apr 2018

Loiretech, Meca et Naval Group s’engagent dans Fab'Heli, un programme innovant de fabrication d’hélice composite.

Une hélice composite pour propulser un navire de 30m pouvant transporter 286 passagers

Des essais en mer d’une hélice d’un diamètre de 1 mètre réalisée en matériaux composites ont été réalisés. Cette hélice a permis de propulser entre Lorient et Brest à une allure de 21 nœuds le Palais, un navire de passagers de 30 mètres de long et de 84 tonnes disposant de deux moteurs de 1100 cv.

Projet Fab'Heli - Navire Palais
Ce résultat est le fruit du projet collaboratif FebHeli subventionné par la DGA, porté par Loiretech avec ses partenaires Meca et Naval Group. Il avait pour objectif d’élaborer et de produire de manière industrielle une hélice l’empreinte environnementale réduite et qui présente en particulier l’avantage d’une moindre consommation énergétique (gain estimé de l’ordre de 15%).

Le projet a démarré en avril 2016 par une phase de numérisation et de calcul réalisés par Meca pour la partie mécanique et Naval Group pour la partie hydrodynamique, afin de dimensionner l’hélice composite en fibre de carbone (deux fois plus légère que son homologue métallique). L’objectif était de répondre à un cahier des charges très exigeant. En effet, l’hélice subit des contraintes mécaniques importantes en utilisation c’est pourquoi il a fallu innover dans les concepts, les technologies de production et les traitements de surface afin de les supporter.

Projet Fab'Heli - Montage de l’hélice en lieu et place de l’hélice métallique
L’hélice composite a été montée sur le navire par AML en lieu et place de l’hélice métallique. L’essai en mer a mis à rude épreuve cette nouvelle l’hélice : les nombreuses manœuvres au maximum de la puissance du navire ont permis de valider les qualités intrinsèques de l’hélice composite avec le support de Bureau Veritas. A l’issue de cette opération, l’hélice présente un aspect très satisfaisant. De quoi envisager une suite au projet visant à optimiser les aspects fonctionnels et de procédé de fabrication puis de s’engager dans une production série qui est l’objectif affirmé de Loiretech et de Meca.