You are here

Une solution d'impression 3D de pièces d'intérieur d'avion certifiées par la FAA et l'EASA

News International-French

21 Jun 2017

La société de solutions d'impression 3D et de fabrication additive, a présenté la solution de certification de pièces d'intérieur d'avion Fortus 900mc, une nouvelle solution d'impression 3D basée sur son imprimante 3D de production Fortus 900mc qui est capable de réaliser des pièces d'intérieur d'avion respectant les exigences de certification de la FAA et de l'EASA.

Une solution d'impression 3D de pièces d'intérieur d'avion certifiées par la FAA et l'EASA
La nouvelle solution utilise la résine ULTEM 9085, qui est un thermoplastique résistant, léger, conforme aux réglementations de l'industrie aéronautique en matière de résistance à la flamme, d'émission de fumées et de toxicité (FST) (FAR 25.863). Il s'agit d'une nouvelle version de l'imprimante 3D de production Fortus 900mc pourvue d'un matériel et d'un logiciel spécialisés permettant d'obtenir des pièces aux propriétés mécaniques hautement reproductibles.

Cette solution est désormais en train de développer un programme de qualification sous la surveillance de la FAA au Centre national américain pour les matériaux haute performance (NCAMP, National Center for Advanced Materials Performance), qui dépend de l'Institut national de la recherche aéronautique (NIAR, National Institute of Aviation Research) de la Wichita State University. Stratasys aidera ses clients à qualifier la solution de certification de pièces d'intérieur d'avion Fortus 900mc en vue d'obtenir l'équivalence avec la série de données statistiques du NCAMP. La qualification NCAMP d'une impression 3D, première en son genre, éliminera la difficulté à obtenir la certification de la FAA et de l'EASA, ce qui aidera les organisations aéronautiques à certifier davantage de pièces, et plus rapidement.

«Le NIAR a été chargé de développer le cadre permettant de placer la fabrication additive avec des polymères sous la tutelle du NCAMP. Et nous avons réalisé un partenariat avec Stratasys pour l'obtention du premier matériau destiné à ce nouveau processus pour le NCAMP » a déclaré Paul Jonas, directeur du développement des technologies et programmes spéciaux de la Wichita State University, National Institute for Aviation Research (NIAR).  

«La première pièce fabriquée doit être identique à la centième, à la millième ou à celle que vous avez réalisée dix ans auparavant, de façon à pouvoir être certifiée par la FAA. Et c'est précisément ce qui fait la force du processus du NCAMP.»

La possibilité de produire des pièces reproductibles et de qualité constante est un facteur essentiel de l'adoption croissante de l'impression 3D dans le segment des pièces d'intérieur d'avion, qui représente un chiffre d'affaires de plusieurs milliards de dollars. D'après un récent rapport de la Deloitte University Press intitulé 3D Opportunity in Aerospace and Defense (Les possibilités de l'impression 3D dans l'industrie de l'aéronautique et de la défense).

«Jusqu'à présent, le processus d'obtention de la certification de la FAA pour l'impression 3D empêchait l'adoption de la fabrication additive dans le secteur de l'aéronautique. La disponibilité de solutions spécialisées et de séries de données statistiques pour faciliter ce processus complexe était limitée. Avec la nouvelle solution de certification de pièces d'intérieur d'avion Fortus 900mc de Stratasys, nous éliminons les principaux obstacles et simplifions l'impression 3D de pièces destinées aux avions, grâce à une amélioration de la reproductibilité et des performances» a déclaré Scott Sevcik, responsable des solutions pour l'aéronautique, la défense et l'automobile de Stratasys. 

Une solution d'impression 3D de pièces d'intérieur d'avion certifiées par la FAA et l'EASA
L'impression 3D de pièces d'intérieur d'avion peut avoir des avantages essentiels pour l'efficacité de la chaîne d'approvisionnement et l'offre de produits des fabricants de pièces d'intérieur d'avion. Avec un processus qualifié pour la production de pièces d'intérieur imprimées en 3D, les fabricants peuvent personnaliser l'expérience des passagers sur la base d'éléments uniques, fabriqués en séries limitées, adaptés aux styles ou besoins du client final, ainsi que concevoir des composants plus légers grâce à l'efficacité de la conception additive.

Dans le segment de la maintenance, réparation et révision (MRO), l'impact sur l'efficacité de la chaîne d'approvisionnement est essentiel d'un point de vue de la rentabilité. Les compagnies aériennes et opérateurs conservent des stocks considérables de pièces de rechange afin de garantir le fonctionnement de leurs avions, qui se traduisent souvent, pendant des décennies, par des coûts de stockage de pièces qui pourraient n'être jamais utilisées. Grâce à l'impression 3D de pièces à la demande, les compagnies aériennes et MRO peuvent réduire leurs stocks et en éliminer l'obsolescence. 

La nouvelle solution de certification de pièces d'intérieur d'avion Fortus 900mc de Stratasys permet d'assurer la traçabilité du matériau et du processus, afin de respecter la plupart des réglementations du domaine de l'aéronautique.  Le programme de test de qualification actuellement en cours de réalisation devrait s'achever en septembre 2017. Il sera suivi de la publication du rapport de qualification finale du NCAMP. La solution est disponible en pré-commande et sera largement diffusée à la fin du programme de test.

La plupart des grandes organisations de l'aéronautique, dont Airbus, la NASA et l'United Launch Alliance, utilisent aujourd'hui l'impression 3D de Stratasys pour concevoir des pièces prototypes, des pièces finales et des accessoires de fabrication.