You are here

Une technologie brevetée pour le recyclage des composites thermoplastiques

News International-French

17 Mar 2015

Le Cetim-Cermat, Centre Régional d’Innovation et de Transfert de Technologie associé au Cetim, annonce Thermosaïc: une technologie brevetée pour le recyclage des composites thermoplastiques, développée conjointement avec le Cetim.

Les composites ont pris, ces dernières décennies, une place grandissante dans le domaine des matériaux. Réservés à leurs débuts à des marchés de niche tels que l’aérospatial, l’aéronautique ou l’armement, ils tendent aujourd’hui à se démocratiser. Sur les dix dernières années, leur volume de production n’a cessé de croître (+ 3%/an), et cette tendance devrait encore s’accentuer dans les années à venir. Cependant, alors que leur utilisation se développe dans des secteurs tels que l’automobile, les biens d’équipements industriels, les loisirs ou le bâtiment, leur fin de vie, en particulier leur revalorisation, reste encore peu étudiée. Cette difficulté est principalement due à la nature infusible des matrices traditionnellement employées (bases thermodurcissables).

Les composites à matrice thermoplastique récemment développés présentent des potentialités de recyclage supérieures, mais qui restent encore à éprouver.

Thermosaïc
Pour relever ce défi technique, le Cetim-Cermat travaille, avec ses partenaires, sur une nouvelle approche du recyclage des matériaux composites à matrice thermoplastique. Il vient de déposer, conjointement avec le Cetim, un brevet pour un procédé thermo-mécanique innovant: Thermosaïc. Celui-ci permet l’obtention de matériaux de seconde vie présentant des performances mécaniques élevées par conservation de leur valeur intrinsèque (pas de séparation de la fibre et de la matrice). Ils sont en outre de nouveau recyclables en utilisant le même procédé (principe du recyclage en boucle fermée ou d’économie circulaire).

Le choix des composites thermoplastiques
Les matériaux composites à matrice thermoplastique présentent, dans leur ensemble, des avantages indéniables par rapport aux composites thermodurcissables : cadences de production plus élevées, comparables à celles des métaux, absence de solvants. Ils constituent une alternative compétitive face aux augmentations de prix des matières premières traditionnelles en amenant une réduction de poids, une résistance importante, etc. Ces propriétés, associées aux contraintes environnementales et économiques, conduisent à un intérêt croissant des industriels pour les thermoplastiques. Mais le manque de solutions de recyclage constitue un frein à leur essor sur les marchés industriels

Développer une filière de recyclage
L’ambition du Cetim-Cermat et de ses partenaires est de contribuer à faire émerger une filière de recyclage des composites thermoplastiques et répondre aux attentes des industriels notamment du secteur automobile qui doit prendre en compte la directive VHU (Véhicules Hors d‘Usage). Celle-ci fixe désormais pour 2015 un objectif de 95 % de réutilisation et de valorisation des VHU contre 85% depuis 2006.

Plus d'informations: www.cetim-cermat.com

Company: