2197

Des visières pare-éclats nouvelle génération pour assurer la sécurité des soldats

Développé en partenariat avec le [email protected] et ID Composites, groupe spécialisé dans les procédés de transformations des polymères et composites, le prototype de visière pare-éclats a pour but d’améliorer l’ergonomie des optiques balistiques et ainsi d’assurer l’autonomie et la capacité opérationnelle du soldat. 

Des visières pare-éclats nouvelle génération pour assurer la sécurité des soldats
READING TIME

1 minute, 40 secondes

En 2010, le Professeur Corinne Dot, médecin en chef et professeur agrégé du Val-de-Grâce, expliquait dans « L’ophtalmologie de guerre » que les lésions oculaires, durant les conflits, augmentaient fortement (18% des blessures en Afghanistan contre 2% durant la Première et Seconde Guerre mondiale). De bonnes protections oculaires sont en conséquence devenues obligatoires. Un officier  du commando Jaubert, un des sept commandos marine de la Marine nationale situé à Lorient, a imaginé un nouveau concept de visière pare-éclats, imprimée en 3D.

Sur les casques actuels, lors d’efforts physiques par exemple, de la condensation apparait systématiquement sur les lunettes balistiques. De même, la transition entre un environnement lumineux et un environnement sombre peut être dangereuse car les lunettes photochromiques, portées par les opérateurs, nécessitent quelques secondes d’adaptation. Par ailleurs, les visières pare-éclats présentes aujourd’hui sur le marché, ne permettent pas l’utilisation simultanée avec des jumelles de vision nocturne (JVN) et diminuent la possibilité d’inclure des accessoires supplémentaires sur les rails picatinny latéraux.

La solution étudiée et développée par l’officier du commando Jaubert consiste à améliorer le casque balistique en y incluant un étui sur la partie frontale, permettant ainsi de loger une visière pare-éclats. Si les essais sont concluants, une seconde visière teintée sera ajoutée. Les visières seront rabattables indépendamment, comme sur certains casques de moto.

Chaque visière est conçue de manière à être anti-rayures et antibuée. L’étui frontal est équipé par une fixation de jumelles de vision nocturne (JVN). 

Un prototype avec une visière non-balistique a d’abord été conçu pour étudier l’ergonomie et la cinématique d’entrée/sortie de la visière. Ce modèle a été testé en situation et en environnement véhicule, pédestre et maritime. Il sera testé en milieu subaquatique et aéro dans un second temps.

Si ces essais s’avèrent satisfaisants, le développement et la qualification balistique d’une visière pare-éclats pourraient être réalisés en complément du projet, en vue d’un éventuel passage à l’échelle. L’intégration d’un Viseur Tête Haute (VTH) pour la lecture de données en temps réel par l’opérateur sera étudiée par la suite.

Des visières pare-éclats nouvelle génération pour assurer la sécurité des soldats - Crédits : Marine nationale

More information www.defense.gouv.fr