1063

Diversification : les technologies de la voile de compétition au service du développement des solutions de propulsion par le vent

Réduire de 50% les émissions de gaz à effet de serre à horizon 2050, tel est l’engagement pris en 2018 par l’Organisation Maritime Internationale (OMI). Un objectif qui conduit le monde du transport maritime à se rapprocher de celui de la voile de compétition afin d’imaginer des moyens de propulsion alternatifs utilisant le vent. De nombreux projets de cargos et de paquebots à voiles sont sortis des cartons et font appel aux entreprises de la Bretagne Sailing Valley®. Pour ces entreprises, la propulsion par le vent représente une piste naturelle de diversification.

Diversification : les technologies de la voile de compétition au service du développement des solutions de propulsion par le vent
READING TIME

2 minutes, 40 secondes

En Bretagne, la filière « propulsion des navires par le vent » s’appuie sur l’expertise des entreprises du naval, du nautisme et de la voile de compétition. Elle répond à des objectifs pluriels : la nécessité de concevoir et de développer de nouvelles solutions technologiques dans les modes de propulsion pour répondre à la stratégie de l’OMI, la volonté de la Région Bretagne d’inscrire le territoire dans la transition écologique, de sa feuille de route « mobilités décarbonées » et de la stratégie régionale recherche et innovation.

Bretagne Développement Innovation, l’agence économique de la Région Bretagne, a été missionnée en 2021 pour produire une étude sur cette filière en devenir, en peser le poids et identifier les forces et compétences en présence sur le territoire.

L’étude a révélé que 156 entreprises régionales se tournent vers ce secteur émergent qui s’appuie principalement sur les compétences dans le nautisme, la voile de compétition et l’industrie navale : 61 d’entre elles ont déjà une activité commerciale sur ce marché et 95 autres s’y intéressent fortement.

Lors d’un événement de lancement à Lorient en novembre 2021, l’ensemble des chiffres et des données issus de cette étude ont été présentés à un public d’entreprises, de collectivités et de structures d’accompagnement et de développement économique.  Une page dédiée à la propulsion par le vent est aujourd’hui en ligne sur le site de bdi.fr : https://www.bdi.fr/fr/publications/propulsion-des-navires-par-le-vent/. On peut y trouver la publication Propulsion des navires par le vent qui synthétise les données de l’étude et un annuaire de compétences pour identifier les acteurs économiques de cette filière.

SOLID SAIL : un projet de coopération hors-norme pour les entreprises bretonnes de la course au large.

Copyright : Chantiers de l’Atlantique

Développé par Chantiers de l’Atlantique afin de réduire la consommation de carburant et les émissions de gaz à effet de serre, le projet SOLID SAIL vise à équiper des paquebots de croisière comme de navires marchands, d’un double concept innovant de gréement et de voile composé d’un gréement à balestron culminant à 95 mètres de haut et supportant une voile de technologie Solid Sail de 1100 m² composée de panneaux en carbone/epoxy se repliant sur eux-mêmes.

Dans le cadre de ce programme, après les études et de premiers tests sur des démonstrateurs, un prototype à taille réelle sera érigé en fin d’année 2022 à Saint-Nazaire sur un site d’essais. Plongée dans la technologie hors-norme d’un projet auquel participent de nombreuses entreprises* de la Bretagne Sailing Valley® reconnues pour leur expertise en composite, notamment :

  • Les mâts des gréements à balestron de la solution Solid Sail

CDK Technologies, Lorima et Multiplast sont chargés de la construction des tronçons du tube, SMM de l’outillage et l’assemblage, Avel Robotics des manchons. Les voiles, composées de panneaux en fibres de verre et de carbone, sont quant à elles fabriquées intégralement chez Multiplast.

  • Les voiles Solid Sail

Fabriquées par Multiplast, Solid Sail est un concept développé par Chantiers de l’Atlantique et ses partenaires bretons de voile de type profil mince constitué de panneaux en matériaux composites – co-labellisé par le Pôle Mer Bretagne Atlantique et le Pôle EMC2.
Le budget de développement de Solid Sail 2.0 est de 920 000 euros, financé à hauteur de 456 000 euros par le Feder, la Région Bretagne, Golfe du Morbihan Vannes agglomération et Lorient agglomération.

* Les entreprises et structures bretonnes impliquées dans le projet Solid Sail : Avel Robotics, CDK Technologies, Lorima, Multiplast, SMM, G-Sea Design, Ocean Data System, Awentech, Finistère Mer Vent, Blew Stoub.

More information www.bdi.fr